To register / To login
Nikom Suwanworn

Je m’appelle Nikom SUWANWORN et je suis actuellement professeur d’informatique à la faculté d’ingénierie de PSU à Hat Yai. Je suis parti en France entre 2001 et 2006 pour faire des études en informatique pendant 5 ans et 3 mois. Au départ, je suis parti étudier à l’école d’ingénieurs ESME-Sudria à Paris avec la bourse de l’ambassade de France en Thaïlande pendant 2 ans. J’ai ensuite poursuivi mon DEA (Diplôme d’Etudes Approfondies, aujourd’hui Master) à l’université de Paris-Sud pendant 1 an. J’ai pu faire en même temps ma cinquième année de l’école d’ingénierie et mon diplôme DEA. Cela est important parce que je ne savais pas au début qu’il fallait finir le DEA avant de pouvoir continuer mon doctorat. Donc, après le DEA, j’ai pu revenir dans le système universitaire et commencer mon doctorat.

Pourquoi la France ?

A l’époque, je pensais qu’il était nécessaire pour tous les professeurs thaïlandais d’aller à l’étranger pour faire des études. Et c’était aussi l’objectif de toutes les universités; la France fut mon choix. Premièrement, la France est un pays très développé; aussi développé que l’Angleterre et les Etats-Unis. Et puis, à PSU, on avait un lien très fort avec les universités françaises. Beaucoup de professeurs étaient partis en France à l’époque. Et c’est pour cela que je savais où je devais aller. De plus, la France est un pays avancé dans le domaine de l’informatique ; traitement d’images, analyse d’images.

Ce que la France m’a apporté

Tout d’abord, la France est différente des autres pays. La France était un mix entre la culture et la technologie. Lors de mon séjour en France, c’était comme si je suis revenu dans l’ancienne époque ; au niveau de l’architecture, structure mais en même temps ses technologies étaient très développées par rapport aux Etats-Unis; le train à grande vitesse TGV, ou tout ce qui est le système informatique etc. Oui c’est développé dans tous les domaines. C’est un peu dommage que les Thaïlandais ne connaissent que les parfums, les produits de beauté. En fait, l’éducation surtout le domaine de l’ingénierie est très avancé. Voilà, c’était vraiment un plaisir d’avoir pu y faire des études et finalement j’ai pu retourner en Thaïlande et travailler dans mon domaine.  

Nikom SUWANWORN

Professeur d’informatique, Faculté d’ingénierie de PSU