Dans le cadre de l’événement La Nuit des musées – la Nuit blanche dans le District 40 | le 19-20 mai 2018

L’Institut français de Bucarest

vous propose un programme dense, afin d’explorer plusieurs volets de la thématique choisie :

la mémoire de l’architecture et de la ville, la mémoire récente, la mémoire des sons, la mémoire affective et la mémoire des idées.

 

Le programme de la nuit :

FILMS

 

20h30 : la projection du film Le redoutable de Michel Hazanavicius, salle Elvire Popesco, billets sur : www.elvirepopesco.ro

20h30-00h00 : la projection de la célèbre série d’animation Les Shadoks  (créée en 1968) dans l’Atrium, l’ancien “cinéma” de l’Institut français de Bucarest

23h00 : la projection du film 68, mes parents et moi de Virginie Linhart, l’invitée spéciale de l’Institut français de Bucarest,  salle Elvire Popesco, entrée libre

 

LECTURES PUBLIQUES

20h00, 21h00, 22h00 – lectures publiques en roumain sur le thème « L’année 68 en France et en Roumanie », sur la terrasse de l’Institut

20h30, 21h30, 22h30 – lectures publiques en français sur le thème « L’année 68 en France et en Roumanie », sur la terrasse de l’Institut

22h30 – Virginie Linhart lit des extraits de son livre Le jour où mon père s’est tu, Seuil, 2008.

 

VISITES GUIDEES de l’Institut français de Bucarest

De 20h00 à 00h00 -  des visites guidées en roumain de l’Institut français de Bucarest par un guide A.R.C.E.N. (toutes les 15 minutes)

 

MUSIQUE

20h00–00h00 Musique française de et sur l’année 68 sur la terrasse Chez Elvire en partenariat avec RFI Romania

 

LA CONFERENCE DE MINUIT

00h00 – la conférence de minuit (en français avec traduction simultanée en roumain) : Virginie Linhart en dialogue avec Mircea Vasilescu au sujet de son film,

du regard des enfants de soixante-huitards sur le phénomène, sur son père, acteur majeur de 68,

en lien avec le livre qu’elle lui a consacré Le  jour où mon père s’est tu,  Seuil, 2008.

 

Virginie Linhart est historienne de formation et Docteur en Sciences Politiques. Documentariste, elle a écrit et réalisé presque une trentaine de documentaires historiques et politiques,

essentiellement à base d’archives et d’entretiens pour toutes les chaînes de télévision française. Elle est également l’auteure de quatre ouvrages :

Volontaires pour l'usine. Vies d'établis 1967/1977,1994, réédité en 2010 ; Enquête aux Prud'hommes, 1998 ;

Le jour où mon père s'est tu, 2008, prix de l'essai de l'Express, 2010, publié en édition de poche en 2010 ; La Vie après, Seuil, 2012.

 

Mircea Vasilescu est essayiste, critique, historien littéraire, journaliste, traducteur et professeur à l’Université de Bucarest.

Il est également l’auteur d’ouvrages : Mass comedia. Situații și moravuri ale presei de tranziție, Editura Curtea Veche,

Iubite cetitoriule. Lectură, public și comunicare în cultura română veche, Editura Paralela 45;

Europa dumitale. Dus - întors între noi și ei, Editura Polirom.

 

Partenaire : RFI Romania