Le Prix Nobel de Physique distingue trois chercheurs cette année pour leurs recherches sur les lasers

  • l'Américain Arthur Askin pour ses travaux sur ses "pinces optiques" permettant de manipuler ses cellules vivantes de toute petite taille ; 
  • le duo formé par le Français Gérard Mourou et la Canadienne Donna Strickland pour leurs travaux sur la génération d'impulsions optiques très intenses et ultra-courtes

Gérard Mourou est le 14ème Français a obtenir le Prix Nobel de Physique, 6 ans après Serge Harochequi avait été récompensé pour ses travaux ayant permis la mesure et la manipulation de systèmes quantiques individuels. Gérard Mourou est professeur émérite à l'Ecole Polytechnique. Il y a dirigé de 2005 à 2009 le laboratoire d'optique appliquée, après 30 ans de carrière et de recherche aux Etats-Unis à l'Université du Michigan.

Gérard Mourou est à l'origine du projet Extreme Light Infrastructure qui permettra de doter l'Europe de grandes installations de laser intense en Roumanie, Hongrie et République Tchèque. Il avait d'ailleurs participé à un court-métrage, sous le ton de l'humour, pour mieux faire connaître ce projet.