Inscription à la newsletter
s'inscrire / se connecter

Sites pays et partenaires

Membres :
0 200 500 1000 2000 5000 10000+
Actualités
Partager sur :

Portrait : Lorena

10 décembre 2021 Affaires
Vue 215 fois

 

Lorena, étudiante en relations internationales à l’Université de Brasilia, a réalisé un échange universitaire d’un semestre dans le cadre de sa licence à l’Université de Rennes 2, en Bretagne. Elle a préféré effectuer son échange universitaire en France du fait de son attrait pour l’histoire et la culture française, notamment parce que la France fut le berceau d’un grand nombre de mouvements qui ont impactés le monde entier. Le choix de Rennes était également bien réfléchi car Lorena voulait connaître autre chose que la capitale, dans laquelle elle s’était déjà rendue, pour découvrir une France différente de celle qu’elle connaissait déjà.  

Pour Lorena, s’adapter à la France n’a pas été compliqué et juge avoir été très bien accueillie et encadrée en tant qu’étudiante étrangère en échange universitaire. Elle avait déjà un bon niveau de français et a pu le perfectionner grâce aux cours de Français Langue Etrangère (FLE) proposés par son université d’accueil. Elle a particulièrement apprécié la compréhension des professeurs français face aux étudiants étrangers, tant pour le choix des cours que des évaluations.

« J’ai beaucoup aimé la disponibilité des professeurs, qui ont notamment des horaires pendant lesquels ils sont à disposition des étudiants. Il m’est arrivé qu’on me demande des études comparatives Brésil / France », un exercice très intéressant pour Lorena.

Si elle n’avait pas fait d’échange universitaire, Lorena reconnaît qu’elle aurait sûrement pris la voie classique des étudiants en relations internationales, qui est celle de la diplomatie, or ce n’est pas la voie à laquelle elle aspirait. Elle s’est rendu compte que les relations internationales sont nécessaires dans de nombreux domaines et ne se limitent pas à la diplomatie. Elles s’appliquent au commerce international, à l’expansion commerciale, elles sont une aide à l’internationalisation des entreprises,  « un domaine complet ».

L’échange universitaire réalisé a permis à Lorena de comprendre la réalité des étudiants qu’elle rencontre dans son emploi actuel.

« C’est cet échange qui m’a permis de me faire sortir de ma bulle brésilienne, ça m’a réellement ouvert les yeux ». 

Pendant sa pós-graduação (master) à l’Université de São Paulo (USP) en “Gestion d’Affaires”, Lorena a trouvé un emploi en tant que spécialiste de gestion de comptes, dans une entreprise internationale, une école pour les programmeurs et est responsable de l’accompagnement des étudiants jusqu’à la fin de leur formation. Elle est en contact avec des personnes du monde entier. Son échange fut formateur et l’a aidé dans son emploi pour comprendre les différences culturelles  des personnes qu’elle accompagne et les problèmes interculturels qu’elle rencontre au quotidien. Si l’occasion se présente, Lorena aimerait retourner en France, principalement pour travailler au sein d’une ONG française. 

 « Cette expérience m’a donné l’opportunité de découvrir de nouvelles cultures, à apprendre le fonctionnement sociétal d’un autre pays et m’a donné des éléments de comparaison pour pouvoir redécouvrir le cas du Brésil. »

 




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.