s'inscrire / se connecter
Nom : Pepper. Genre : robot. Taille : 1m20
Conçu par une startup française en partenariat avec un opérateur japonais, Pepper le robot connaît une véritable « success story » dans l’archipel nippon.
 

20 000 exemplaires vendus depuis 2015

C’est l’histoire de Pepper, un petit robot français d’un mètre vingt. Depuis juin 2015, il vit au Japon, l’un des pays les plus friands de robotique avec la Chine, la Corée du Sud et les États-Unis. Jusqu’ici, environ 20 000 exemplaires y auraient été écoulés, selon le quotidien nippon « Nikkei ».

Chaque mois au pays du Soleil-Levant, 1 000 robots Pepper sont mis sur le marché. Pour les particuliers ou les entreprises souhaitant fraterniser avec cet androïde, l’investissement requis est de 198 000 yens (soit moins de 1 700 euros), plus 14 800 yens par mois (environ 200 euros) pour les frais d’abonnement et d’assurance. SoftBank, l’opérateur de téléphonie mobile japonais qui le commercialise, espère atteindre la rentabilité d’ici cinq ans.

Un robot capable de reconnaître les émotions

Les acheteurs de Pepper ont été séduits par ses nombreuses qualités… humaines. Sa voix revêt un timbre certes métallique, mais son attitude est chaleureuse et son tempérament sociable. Muni de trois caméras, de sonars et de capteurs laser, le robot est capable de repérer les humains et d’aller à leur rencontre pour les saluer d’un mouvement de tête, du torse et du bras. Il sait aussi serrer la main, tenir une conversation et détecter des émotions comme la joie, la tristesse ou la colère.

 

Un partenariat réussi entre la France et le Japon

Dans le cœur numérique de cet humanoïde bat de la technologie « made in France ». C’est en effet une société française, pionnière en matière de robotique, qui a conçu Pepper en collaboration avec SoftBank. Créé en 2005 par Bruno Maisonnier, Aldebaran Robotics a fondé une famille de trois robots, chacun destiné à un usage particulier : Nao, tourné vers la programmation, l’enseignement et la recherche, puis Roméo, spécialisé dans l’aide à la personne, et enfin, le petit Pepper pour les relations clients ou usagers. Aldebaran a été racheté par SoftBank en 2015. Mais aujourd’hui encore, si le corps de Pepper est assemblé en Chine, sa tête est fabriquée en France, où 450 ingénieurs de SoftBank Robotics planchent sur la robotique de demain.

 

 

Photos © SoftBank Robotics