LE LABORATOIRE D’ALGER - ATELIER DE REALISATION DOCUMENTAIRE #5

 

Dans le cadre de ses actions de coopération, l’Institut français d’Algérie soutient le développement de la création cinématographique en Algérie et la professionnalisation des acteurs du secteur. Pour la cinquième année consécutive, l’Institut français d’Algérie et le Festival Premiers Plans d’Angers organisent le Laboratoire documentaire d’Alger – atelier orienté vers la réalisation documentaire et la pratique du son.
 
 

Depuis 2014, une cinquantaine de professionnels algériens ont ainsi été accompagnés dans l'écriture et la réalisation de films documentaires qui sont projetés en Algérie puis en France au Festival Premiers Plans d’Angers.


Cette formation est désormais bien identifiée, nombreux de ces films ont circulé en festivals à travers le monde. Les partenariats s’étoffent, un vrai tissu de professionnels commence à apparaître autour de ces ateliers.

Cette année encore, trois films seront réalisés dans le cadre du Laboratoire d’Alger par des équipes composées d’un réalisateur, d’un cadreur, d’un ingénieur‐son et d'un monteur.

3 films documentaires seront réalisés par des équipes de 4 professionnels. La session de formation 2018 se déroulera en deux temps :


      ♦ Du 1er au 3 juillet : repérages et écriture
      ♦ Et du 13 septembre au 1er Octobre 2018 : tournage et  montage des films

 

Ouverture aux professionnels :
 

Ce laboratoire est réservé aux candidats algériens ayant une expérience préalable dans le tournage et dans le montage, idéalement spécialisés dans le film documentaire. (Les étudiants en fin de cursus professionnel sont acceptés)

         ♦ Age : De 18 à 55 ans
         ♦ Lieu : Institut Français d’Alger
         ♦ Date : Du 1er au 3 juillet 2018 puis du 13 septembre au 1er octobre 2018

 

Objectifs et enjeux :
 

• Réaliser 3 films documentaires d’une durée comprise entre 7 et 12 minutes maximum à Alger, en explorant un thème commun
• Découvrir les pratiques techniques du documentaire, de l’écriture à la post-production
• Compléter sa formation par un travail approfondi sur la mise en scène et le son (prise de son, montage, mixage)et l’image
• Favoriser les apprentissages techniques et l'insertion professionnelle dans l'industrie cinématographique algérienne

Thème imposé : Filmer le courage
 
 

Filmer le courage :

Filmer le courage c’est être au plus proche des corps et des esprits en tentant de comprendre ce qui est difficile, la lutte de l’autre au quotidien. Ça peut être une bataille qui semble microscopique comme celle qui consiste à se jeter pour la première fois d’un plongeoir ; ou la vie avec un handicap ou une maladie. Ça peut être aussi un combat de longue haleine : vouloir changer sa vie. Mais l’enjeu ici est peut être davantage de filmer une envie qui ne parvient pas nécessairement à se concrétiser, un désir en construction. Avoir du courage c’est autant poser un acte, que de préparer un changement. Le courage se construit dans cette envie de dépassement, cette envie d’autre chose. Peu importe finalement son aboutissement, il est une sorte de chemin vers un ailleurs dont nous rêvons tous. Filmer le courage c’est filmer une volonté en action.


Chaque équipe sera composée d’un réalisateur, d’un cadreur, d’un ingénieur-son et d'un monteur.


Durant la formation, les opérateurs images réaliseront une série de 5 photos liée au thème, les ingénieurs du son une forme sonore de 3  minutes, et les monteurs un mashup (mélange vidéo d'images et de sons);de 3 minutes servant de support au perfectionnement technique. Ils devront se servir des connaissances de la session 1 en Juillet pour trouver, repérer et écrire un sujet avant la session 2 de Septembre.

 

Rétroplanning :
 
Programme de la session de 1er au 3 juillet  2018
 

Intervenant Xavier Liébard

  • Découvertes des résidents et mise en place des équipes de tournage.
  • Définition et analyse du documentaire. Les enjeux narratifs et l’écriture d’un documentaire.
  • De l’intérêt des repérages et d’une écriture en amont, comment mettre en place un dispositif de tournage ?
  • Le découpage technique et la mise en scène en documentaire.
  • Autour du thème central, découverte des grands principes narratifs, et des grands auteurs de documentaires à travers le monde.

 

Repérages :

 

Entre les sessions 1 et 2, les réalisateurs devront impérativement repérer leur sujet en amont afin qu'ils soient prêts à tourner pour la session du mois de septembre. Pour le bon déroulement des ateliers, ce travail de préparation important devra se dérouler en autonomie pendant l’été (contacts des personnages, repérages des décors, obtention des autorisations principales de tournage). Les 3 réalisateurs seront accompagnés pendant cette période et suivis par l’intervenant réalisateur. Les techniciens image son et montage, seront suivis par les intervenants son et montage à distance. Des autorisations de tournage seront délivrées au moment de la session de septembre.

Les réalisateurs devront fournir avant le 15 Août :


  • Un synopsis court de leur film (10 lignes)
  • Envisager une problématique, une question qui sous-tend leur sujet
  • Faire un repérage photographique des décors (20 photos)
  • Faire 3 photos de leurs personnages en situation
  • Faire un début de planning de tournage
  • Un portrait de leurs personnages (10 lignes)
  • Ecrire une proposition de séquentiel et un début de dramaturgie (tenant sur une page)

Les cadreurs, ingénieurs du son et monteurs devront développer et repérer leur sujet d’exercice :


  • Pour les ingénieurs du son, repérer et développer un sujet sur une demi page pour leurs 3 minutes
  • Pour les cadreurs repérer et écrire sur une demi-page, une proposition de sujet photographique sur le thème imposé
  • Pour les monteurs, préparer les éléments d’un montage de 3 minutes à base d’image d’archives


Programme de la session du 13 septembre au 1er Octobre 2018 :
 

Intervenants Xavier Liébard (Réalisation, Cadre),  Arnaud Marten (Son), Yacine Bouaziz (Montage)

  • Perfectionnement aux techniques de prises de vues et de sons avec les intervenants son et réalisation
  • Exercice de mise en situation proche des thématiques de chacun des sujets
  • Fin de la préparation des tournages et des repérages
  • Ecriture / exercices techniques / bases théoriques sur 4 jours
  • Tournage sur 3jours
  • Montage Image sur 4 jours
  • Montage son et mixage sur 3 jours
  • Projection finale des films et exercices à l’Institut français d’Alger, le Lundi 1er Octobre 2018 vers 18H

 

Matériel :

 

3 unités de tournage,3 stations de montage complètes et 3 stations de mixage son seront mises à disposition. Les montages seront effectués sur Adobe Première avec un ordinateur mis à disposition pour chaque équipe. Le mixage sera fait sur Protools. Une assistance technique pour la réalisation et le montage vous sera proposée.

 

Candidatures :

 

 ►Les stagiaires s’engagent à participer à toutes les journées du laboratoire / L’inscription est gratuite mais une caution de 5 000dinars est demandée au début de la session 1pour garantir la participation complète au stage. Elle sera restituée à l’issue de la session 2

►La participation aux deux sessions de juillet puis de septembre est impérative.
► Les candidats seront sélectionnés sur la base de leur fiche d’inscription et des films qu’ils ont produits, tournés avant la formation.
►Inscriptions ouvertes jusqu’au 15 mai 2018 remplir la fiche d’inscription (ci-après) et l’envoyer par mail à abdenour.hochiche@if-algerie.com
► Les noms des participants sélectionnés seront communiqués le 30 mai 2018
►  Renseignements et inscriptions : abdenour.hochiche@if-algerie.com

 

FICHE DE CANDIDATURE INDIVIDUELLE AU LABORATOIRE d’ALGER #5