s'inscrire / se connecter
Entretien avec un Alumni du groupe Renault Algérie

flavia

Entretien avec Mahdi BOUCHENAFA, responsable Coordination et Contrôle de gestion au sein de Renault Crédit International, Banque & Services

 

Départ et études en France : Mes motivations

Je m’étais toujours fixé comme objectif d’étudier en France, afin de capitaliser de nouvelles expériences d’autant plus que la langue ne me posait aucun problème, ce qui représente un sérieux avantage. Par ailleurs les encouragements de mon tuteur de stage en Algérie m’ont été d’un grand apport et c’est ainsi que j’ai opté pour ce choix qui encore faut-il le souligner n’était pas fortuit.

Quand j’avais commencé les démarches au sein de Campus France Algérie, j’étais déterminé à revenir en Algérie après ce parcours à l’étranger. Je l’avais d’ailleurs mentionné sur ma demande et même lors de l’entretien qui s’en est suivi. J’ai eu par la suite l’opportunité d’être retenu en Master 1 Finance à l’université de Rennes 1, qui s’avérait être un de mes premiers choix.

En deuxième année, j’ai postulé pour un Master 2 Professionnel en Finance d’Entreprise, orienté vers les Systèmes d’Information et le Développement de Logiciels spécialisés. La maîtrise des outils informatiques est incontournable dans le métier des finances, ce qui m’a permis de renforcer mes compétences dans ce domaine si exigeant.

Mes expériences en France

Pendant mon stage de fin d’études chez un leader du domaine de la construction en France, je travaillais au sein de la Direction Financière, où j’avais en charge l’automatisation des outils d’aide à la décision.

À la fin de mon stage, mes responsables m’ont proposé de continuer à travailler sur ma mission initiale en tant que prestataire de service. Parallèlement, l’opportunité m’a été offerte de créer une petite entreprise et j’ai donc retardé mon retour en Algérie.

Mon retour en Algérie : Mes motivations

Mon objectif était de me former et de bénéficier d’une expérience multinationale et multiculturelle, pour revenir ensuite partager ma modeste expérience en assurant ce transfert en termes de savoir et de savoir -faire en Algérie.

Je suis également revenu pour des considérations socio-culturelles d’autant plus que je suis comme beaucoup de mes compatriotes, très attaché à la cellule familiale. Conscient de cet attachement viscérale sur le plan affectif, je ne me voyais  pas du tout évoluer en dehors du cercle familial. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je ne pouvais pas rester trop longtemps loin de l’Algérie.

C’est ainsi qu’en 2015 j'ai reçu une proposition de poste à Alger, dans une entreprise  pharmaceutique. Le poste que j’avais occupé convenait à mon profil et mon parcours puisqu’il me permettait de mettre à profit mes connaissances tant sur le plan de la finance que sur les systèmes d’information.

Mon intégration à Renault Algérie

Ensuite, j’ai été contacté via la plateforme « France Alumni Algérie »  par RCI Bank and Services, qui est une filiale du Groupe Renault. J’avais perçu à travers ce contact, une nouvelle opportunité de réintégrer un environnement professionnel qui ne m’était pas inconnu puisqu’il s’agit d’une entreprise Française. Je suis d’autant plus ravi d’appartenir à la grande famille Renault Algérie surtout que ma prise de fonction coïncidait avec l’instauration du crédit à la consommation en Algérie.

J’évolue dans un milieu professionnel très motivant où chaque jour viennent s’ajouter de multiples connaissances et ce grâce à la précieuse collaboration de l’équipe et à sa tête mon responsable qui ne ménage aucun effort pour m’apporter tout son soutien et l’aide dont j’ai tant besoin.

Renault est une entreprise qui fait des normes et des procédures son « cheval de bataille » au quotidien ce qui lui assure une organisation et une structuration digne des plus grandes entreprises. Y travailler au sein d’une aussi bonne atmosphère ne peut qu’être stimulant et encourageant.

L'apport de cette expérience en France

Je suis très satisfait de mon parcours. Etudier en France m’a permis de définir mes orientations professionnelles pendant mon cursus. Les programmes que j’ai eu la chance de capitaliser, sont adaptés à la vie professionnelle, puisqu’ils restent ouverts au monde du travail à travers les stages effectués. Aussi, ai-je pris part à des ateliers de préparation de Curriculum Vitae et de lettres de motivation pour qui m'ont aidé dans la recherche d’un emploi. Etudier en France constitue également un levier considérable dans la perspective  de recrutement en Algérie et dans l’évolution d'une carrière professionnelle. Ce qui représente un véritable avantage...

Mes Conseils aux futurs étudiants

En ce qui concerne les démarches via  Campus France, il faut être précis dans le projet d’études et le projet professionnel, être cohérent dans le choix des formations et  lors de l’entretien avec le conseiller pédagogique.

Finalement, j’encourage les étudiants algériens d’aller se former en France pour revenir en Algérie avec un portefeuille de compétences et une expérience internationalement reconnus, offrant ainsi une approche multiculturelle, pour contribuer au développement économique du pays. Aussi, je recommande vivement aux algériens diplômés des universités ou des Grandes Ecoles Françaises de revenir en Algérie pour apporter la valeur ajoutée dont nous avons grand besoin!