s'inscrire / se connecter

Sites pays et partenaires

Membres :
0 200 500 1000 2000 5000 10000+
Entretien avec Sofiane ASSOUS, alumni de l'école Lenôtre

Rencontre avec Sofiane ASSOUS, titulaire d’un Bachelor « métiers de la pâtisserie et de la viennoiserie » à l’école de gastronomie française   « Lenôtre », chef pâtissier et gérant de la première boutique de pâtisserie fine à Azazga, Les As (Tizi Ouzou)

 

nikki

Je suis issu d'une famille de commerçants tailleurs du côté de mon père et d'une famille d'artisans boulangers du côté de ma mère. Ces deux métiers ne s’accordent pas forcément. Pourtant, ils ont des points communs que mes parents nous ont toujours inculqués : l'amour du travail,  la persévérance et la rigueur. J’ai toujours voulu faire des études supérieures. En même temps, j'ai toujours su que je voulais travailler avec mes mains. J’ai encore les images de mon grand-père boulanger et de mon autre grand-père derrière sa machine. Dès mon plus jeune âge, j'ai toujours été accroché aux jupons de ma mère car j’adorais cet univers qui était le sien, à savoir la cuisine. Ma mère était à mes yeux, la meilleure cuisinière au monde. Elle m’avait initié à la confection des gâteaux et faisait toujours elle-même nos gâteaux d’anniversaire. Il n’était pas question pour elle d’acheter une pâtisserie !

 

Ma formation initiale en pâtisserie

J’ai entamé ma première formation en pâtisserie en m’inscrivant dans une école privée à Alger. Très vite, j'ai décidé d’en faire mon métier. Avec mes parents, nous avons décidé un jour d’ouvrir une pâtisserie à Azazga, tout en introduisant un nouveau concept : doter la boutique d’un espace de dégustation avec des boissons chaudes et des boissons fraîches en accompagnement. Tout le monde nous avait pris pour des fous " de la pâtisserie fine à AZAZGA ? " Nous avions d’abord fait appel à un chef pâtissier (un homme avec qui j’ai beaucoup appris, lui-même ayant suivi une formation en France). Toute la famille avait mis la main à la pâte : mes sœurs, mon frère, mes parents …Très vite, les gens ont su faire la différence, ils ont découvert une pâtisserie très différente de ce qu'ils avaient l'habitude de consommer. J’avais la prétention de vouloir réapprendre aux gens à déguster, à remplacer la quantité par la qualité !

 


 

Ma formation à l’Ecole Lenôtre en France 

"Celui qui ne progresse pas chaque jour, recule chaque jour"  - Confucius

Cette citation m'a beaucoup motivé dans la vie ; je ne voulais absolument pas reculer. J'ai donc décidé d'investir dans la formation et toutes mes économies y passaient...

J’ai commencé par un stage de perfectionnement à l'école Lenôtre à Paris. J’ai vite compris que je devais réapprendre les bases de la pâtisserie française avant de me perfectionner. Je me suis alors inscris pour un stage de plus de 3 mois : un Bachelor en pâtisserie au sein de la même école. Ce fut une excellente expérience pendant laquelle j'ai rencontré des gens de toutes nationalités et de tous horizons, une aventure enrichissante durant laquelle j'ai beaucoup appris sur le métier de la pâtisserie mais aussi sur moi-même.

Cette expérience à l’école Lenôtre m’a beaucoup appris, notamment :

  • L’importance du travail en équipe, mais aussi l’aptitude à marier efficacité et rapidité,
  • L’importance de l’observation, de la rigueur et de la précision,
  • L’importance des règles d’hygiène (l’hygiène et la sécurité sont une chaîne qu’il ne faut pas interrompre),
  • Le respect de l’échelle hiérarchique.

 

 

 

Mon expérience en France m’a plus globalement apporté et appris beaucoup de choses sur moi-même à travers :

  • Un cadre de vie et un cadre professionnel agréable pour une meilleure productivité ;
  • Un esprit de créativité notamment en me frottant à d’autres cultures que la mienne ;
  • Une plus grande ouverture d’esprit ;
  • Le respect de la différence de l’autre, porteuse de nouvelles idées et de nouvelles saveurs ;
  • Un esprit critique productif et des objectifs ciblés car c’est ce qui nous fait avancer dans les différents projets...
  • Comment être professionnel et rigoureux, tout en gardant les pieds sur terre, en un seul mot la modestie !

 

Cette formation m’a ouvert beaucoup de portes ! A cette occasion, je tiens à rendre hommage à l’ensemble du personnel de l'école Lenôtre à Paris,  particulièrement les professeurs qui font un excellent travail pour transmettre aux élèves ce qui leur a été transmis. Il s’agit du transfert de savoir faire certes mais aussi des valeurs sans lesquelles rien ne peut se faire dans le métier de la pâtisserie ou tout autre projet professionnel. J’espère à mon tour pouvoir contribuer à la transmission de ce savoir-faire et de ces valeurs aux nouvelles générations ! ...

 

Un mot d’encouragement pour les futures générations

Allez de l'avant, faîtes le premiers pas. N'attendez pas que la chance vous sourit, allez plutôt la chercher. Croyez en vous, en vos rêves et vos capacités. Ayez confiance en vous et les autres vous feront confiance (l’honnêteté et l’assurance se lisent sur les visages). Respectez-vous les uns  les autres et surtout ne vous estimez jamais car d'autres s'en chargeront !

Un mot sur le réseau France Alumni Algérie

Je souhaiterais grâce au réseau France Alumni Algérie partager ma modeste expérience et surtout dire aux jeunes algériens souhaitant suivre une formation en France, de profiter de l'excellente qualité des enseignements offerts par les écoles, les instituts et les universités françaises. Je leur conseille également de  faire preuve de persévérance et d 'endurance ; seul le travail et le sérieux dans ce que l'on entreprend peut faire la différence. Je les invite aussi à s'ouvrir aux autres, loin de l’esprit communautariste qui constitue souvent un frein à l'évolution d'une personne, au développement et à l'aboutissement des idées. Il est important de considérer la différence, non comme un obstacle, mais plutôt comme une source d'innovation et de progrès.

 

  Pâtisserie viennoiserie LES AS à Azazga :

   @PatisserieViennoiserieLesAs