s'inscrire / se connecter

Sites pays et partenaires

Membres :
0 200 500 1000 2000 5000 10000+
Rencontre avec deux jeunes talents scientifiques algériens

 

La Semaine des jeunes talents scientifiques à Paris :

Placée sous le haut patronage du gouvernement français et de la Secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie, la Semaine des jeunes talents scientifiques francophones est un programme de résidence organisé par Universcience, soutenu et encouragé par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. L’édition 2018 a mis en avant les atouts de la communication scientifique pratiquée en français et songe à développer des partenariats durables avec les pays participants.

A cette occasion, deux jeunes porteurs de projets sélectionnés par le Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’ambassade de France en Algérie, Lotfi Ramdani et Manel Drareni, ont représenté l’Algérie et ont participé à ce programme aux côtés de 45 jeunes scientifiques internationaux.

 

 

Manel Drareni est une jeune architecte qui recycle divers objets pour en faire des œuvres d’art. Titulaire d'un Master en architecture et durabilité, soutenu en 2017 à l’Université Saad Dahlab de Blida, elle est aussi coach de vie et d'affaires, artiste peintre et plasticienne. Manel Drareni  a animé des ateliers d’apprentissage pour la création de jeux et de cadeaux à offrir dans les hôpitaux aux enfants malades ou défavorisés. Aujourd’hui, elle partage sa passion avec le public à travers un projet entrepreneurial d’art et de design responsable (création d’une galerie virtuelle du nom de «5 Art»).

Lotfi Ramdani est titulaire d’un Master 2 en Instrumentation, obtenu en 2017 à l’Université des Sciences et Technologies Houari Boumediene USTHB. Son projet professionnel est de réaliser une installation complète d’Aqua-poney, mêlant intelligence artificielle et électronique de précision, dans le but de réduire les pertes agricoles et de favoriser le développement de la nutrition biologique.

Nos deux lauréats reviennent sur le programme de cette semaine d’immersion scientifique et de partage, durant laquelle ils ont présenté leurs projets, et nous livrent leurs impressions :

Cette aventure riche en émotions, en découvertes et en expériences, a marqué un début d’échanges, d’histoires d’amitiés et de collaborations scientifiques professionnelles. Je recommande à tous les scientifiques motivés qui sont en quête de connaissances et d’expériences, de participer à ce genre d'événements organisés par l’Ambassade de France. Cette expérience leur permettra, comme pour mon cas, de changer leur vision du monde et de partager des moments inoubliables avec des scientifiques du monde entier"

Lotfi Ramdani

" Ce programme met en avant la culture française et la valorise à une échelle internationale, ce qui permet à des jeunes talents de réaliser des découvertes enrichissantes et de se faire connaître à travers une implication et une collaboration fructueuse. Mon intérêt se porte principalement sur la compréhension de la culture scientifique, son importance et son usage dans notre vie quotidienne. A mon avis, le plus important pour cultiver cette dernière est d'être éternellement passionné du savoir. Les sciences, la technologie, les arts et les lettres sont à la base de toute connaissance " 

Manel Drareni

Dimanche 2 décembre : Début de l’aventure.

Après le discours d’ouverture de M. Bruno Maquart, Président d’Universcience, l’ensemble des participants ont pris part à l’inauguration de l’exposition temporaire interactive « Microbiote », qui constitue un exemple de médiation scientifique pour les petits et les grands, permettant de comprendre des aspects mystérieux de notre métabolisme. L’exposition s’appuie sur le Best-Seller « le charme discret de l’intestin » de Giulia et Jill ENDERS, traduit en plus de vingt langues. Ces derniers collaborèrent à sa conception en partenariat avec l’Inra et l’AFA-Association François Aupetit.

Durant cette première journée, les jeunes talents ont pu profiter de la projection du Film Rosetta, qui explique le rôle et le parcours de la sonde Rosetta expédiée dans l’univers pour comprendre la formation du système solaire et l’origine de la vie. Le film résume plus de dix ans de travaux de recherches à ce sujet.

 

Lundi 3 Décembre : Journée de découvertes et d’émerveillement.

Lotfi et Manel ont visité deux expositions à la cité des sciences et de l’industrie :

  • L’exposition Feu, qui explore la thématique de la maîtrise du feu par l’humain, en mettant le spectateur au cœur de dispositifs audiovisuels et multimédias spécifiques.
  • L’exposition Corps et Sport, qui décrypte le lien entre le sport et le corps à travers des jeux individuels ou collectifs.

Ils ont également participé à deux ateliers : le journalisme scientifique avec "Science Actualités" et « L’ordinateur sait-il tricher ? » à l’espace E-lab dédié aux jeux-vidéos.

 

 

 

Mardi 4 décembre : Visite de la Fondation L’Oréal

La matinée était principalement marquée par une visite guidée de la Fondation L’Oréal. Lotfi et Manel ont d’abord assisté à un atelier de brainstorming puis à un débat participatif sur le thème : "Les Femmes et la Science. Et vous, dans votre pays ?". Ils ont ensuite visité les Laboratoires de « styling », de « process » et du « service d’évaluation » dans le cadre de l'étude de la problématique "Recherche et Société : comment une entreprise structure-t-elle sa recherche pour anticiper les besoins des consommateurs et y répondre ?". Cette visite a permis aux jeunes talents de prendre connaissance du mode de fonctionnement de l’entreprise et de son modèle managérial. Une attention particulière a été portée à l’engagement des femmes dans les carrières scientifiques, à l'occasion.

 

 

 

Mercredi 5 décembre : Visite de l'O.I.F et du Palais de la découverte

Lotfi et Manel ont effectué une visite du Palais de la découverte puis ont bénéficié d’une séance d’initiation à l’astronomie au Planétarium. Au siège de l’Organisation internationale de la Francophonie, où ils ont été accueillis par un représentant du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, ils ont présenté leurs projets scientifiques. La clôture de l'événement s’est déroulée en présence du Délégué général à la langue française et aux langues de France (DGLFLF – ministère de la Culture).

 

 

 

 

Jeudi 6 décembre : Initiation à la muséologie et visite du Muséum national d’Histoire naturelle

Les jeunes talents ont été initiés aux secrets de la réalisation d’un élément d’exposition. A travers un atelier créatif en muséologie scientifique, ils ont été amenés à créer leur propre exposition. Ils ont ensuite effectué une visite du Muséum national d’Histoire naturelle,  consacré depuis près de 400 ans à la nature et à sa relation avec l’espèce humaine. Puis ils se sont rendus aux Galeries de Paléontologie où ils ont observés des reproductions de squelettes de Dinosaures. Ils ont ensuite été conviés par M. Bruno MAQUART à une soirée de Gala où étaient réunis des cadres d’Universcience.

 

Vendredi 7 décembre : Ateliers créatifs et clôture de l’événement.

Le dernier jour, Lotfi et Manel ont été reçus au ministère de la Culture pour échanger sur la culture, la science, le développement durable et la francophonie. De retour à la cité des sciences dans l’après-midi, ils ont participé aux deux derniers ateliers proposés :

La création d'une maquette au Fab-lab  et un atelier participatif à l’Ecole de la médiation afin de découvrir le métier de médiateur scientifique (sur la base d’un projet coordonné par Universcience).

 

 

Cette expérience a permis aux deux jeunes talents scientifiques algériens de bénéficier d'une semaine d'immersion et de partage. Au contact de 45 jeunes scientifiques issus du monde entier, ils ont pu valoriser leurs projets respectifs et nouer des liens afin de favoriser de futures collaborations et/ou des opportunités à l'international. Ce fût également une belle occasion de faire émerger de nouvelles idées en faveur du développement de la culture scientifique en Algérie.

 

Mon projet personnel découle sur une vision qui à mon sens recèle beaucoup de beauté : devenir une référence mondiale en création artistique et protection de l'environnement, à travers des œuvres qui nous laissent rêveurs, des créations drôles qui rassemblent et dessinent des sourires […]. Le projet 5 art LEAD sera matérialisé  par une école de formation qui s'investirait pleinement dans le leadership du savoir à travers l'art. Imaginez un établissement pour des artistes âgées de 06 à 99 ans !  […]. La transmission du savoir n'a pas d'âge, ni de couleur, ni de considérations sociales ou de caractéristiques humaines. Le savoir et la connaissance font partie des ressources qui ne s'épuiseront jamais. Tant que l'on est citoyen du monde, il est de notre droit et de notre devoir d'y contribuer.                                                      

Manel DRARENI.

 

 


" Mon projet professionnel est de réaliser une installation complète d’Aqua-poney, mêlant intelligence artificielle et électronique de précision, dans le but de réduire les pertes agricoles et de favoriser le développement de la nutrition biologique […] . Participer à cette semaine d’échange m’a permis de partager mes idées et d’apprécier celles des autres. Ça a notamment changé mes perspectives futures relatives à mes projets. J’ai ainsi gagné en motivation et J’ai pu aussi profiter de l’expérience de certains participants et de leurs conseils. […] . Des projets de collaborations dans l’instrumentation ont aussi vu le jour en lien avec les participants travaillant dans le domaine de l’électronique.[…] "

Lotfi RAMDANI