s'inscrire / se connecter

Sites pays et partenaires

Membres :
0 200 500 1000 2000 5000 10000+
Portrait de Badreddine BOUSSADIA

 

resodiploPortrait de  Badreddine BOUSSADIA, Docteur en Neurosciences

Etudiant en Médecine, alumni de l'Université de Montpellier

 

Jeune Docteur Algérien à l'IGF – CNRS/Inserm/Université de Montpellier, lauréat du Prix Valérie Chamaillard 2015 de la Fondation Française pour la Recherche sur l’Epilepsie (FFRE).En 2015, la Fondation Française pour la Recherche sur l’Epilepsie (FFRE) lui a attribué le Prix Valérie Chamaillard pour la recherche sur l’épilepsie de l’enfant et de l’adolescent. Ce prix représente 30 000 euros de fonds pour la poursuite de ses activités de recherche.

 

"Durant ces long cursus universitaires, nous partons tous avec des objectifs et de grandes ambitions [...] Le chemin est long et loin d’être cartésien, les mots clés sont patience et persévérance[...] Une formation universitaire réussie est une formation cohérente et personnalisée. Faîtes en sorte que vos parcours deviennent atypiques si vous souhaitez faire la différence sur le marché du travail".

 

Badreddine Boussadia est né à Ziama Mansoriah (près de Béjaia) et a vécu à Alger (Algérie). Il a toujours été passionné par les Sciences et la compréhension du corps humain, ce qui a influencé son choix d'études. Titulaire d’un baccalauréat série scientifique en 2006, il étudie la Biotechnologie et obtient une licence à l’Université des Sciences et des Technologies à Bab-Ezzouar (Alger - Algérie) en 2009. Désireux d’aller plus loin dans sa démarche d’apprentissage, il choisit de poursuivre ses études dans une Université française dans l’objectif d’accéder à des enseignements et un encadrement de qualité, à la pointe de la technologie. Il rejoint l’Université de Montpellier et obtient un Master en Biologie et Santé en 2011, puis un Master en Biotechnologie et Innovations Technologiques (BIOTIN), option "diagnostic et traçabilité" en 2012.

En 2013, il commence une thèse de doctorat en Neurosciences à l'IGF - Institut de Génomique Fonctionnelle, de l'Université de Montpellier. Ses activités de recherches portent alors sur le phénomène de pharmaco-résistance chez les patients épileptiques (un problème majeur de santé publique). L’échec thérapeutique chez les enfants épileptiques est estimé à 30 % et constitue un obstacle majeur dans la prise en charge des patients. L'option chirurgicale reste la seule solution pour les patients opérables. Cependant, une grande partie des patients pharmaco-résistants ne sont pas opérables. Son hypothèse de travail porte sur l’implication des enzymes métaboliques dans la dégradation des médicaments localement dans le cerveau, ce qui impliquerait une diminution de leur efficacité. Ses activités de recherche ont abouti à la publication de plusieurs articles scientifiques.

 

 

 

En 2015, la prestigieuse Fondation Française pour la Recherche contre l’Epilepsie (FFRE) décide de lui attribuer le Prix Valérie Chamaillard, financé par la Fondation Chamaillard, sous l’égide de la Fondation de France. Ce prix récompense le chercheur pour ses travaux de recherche réalisés sur l’épilepsie de l’enfant et de l’adolescent, avec  30 000 euros de fonds qui serviront à financer son projet portant sur l’implication des récepteurs nucléaires dans la régulation des enzymes métaboliques et dans le maintien de l’intégrité cérébrovasculaire.

Badreddine BOUSSADIA soutient sa thèse de Doctorat en Neurosciences en juillet 2016 avant d’intégrer, sur critères d'excellence, la faculté de Médecine de Montpellier pour réaliser un doctorat de Médecine en vue de devenir Médecin-chercheur dans un avenir proche. Il reste affilié á l'IGF - Institut de Génomique Fonctionnelle en tant que jeune chercheur invité afin de poursuivre ses activités de recherche.