25/01/2018 - 18h00
Institut français Berlin - Kurfürstendamm 211 - 10719 - Berlin

 L’imagination au pouvoir, ce fut l’un des célèbres slogans qui couvraient  les murs du quartier latin pendant la révolte étudiante de 1968 : comment interpréter cette formule au regard des expériences qui se sont déroulées dans toute l’Europe et dans le monde entier ? Comment aujourd’hui nos sociétés peuvent-elles composer avec l’inimaginable – fonte des pôles, décodage du génome ou intelligence des machines ? 

C‘est par ces questionnements qui traversent les décennies que l‘Institut français de Berlin, en partenariat avec l’IF de Paris, le centre Marc Bloch, le centre français de Berlin, le service culturel de l’Ambassade de France, le service culturel de l’ambassade de France à Prague et l’université de Nanterre, lance un cycle de projections-débats, de journées d’études, d’exposition autour du cinquantenaire de Mai 68. Ce cycle nous incitera à repenser les événements sous le prisme du commun de la contestation, en croisant divers regards européens de Paris à Berlin, de Berlin à Prague, de Prague à Varsovie  et en explorant les mémoires d‘hier à la recherche d‘utopies nouvelles.

À 18h  : Vernissage de l‘exposition „Le jour de l‘addition“ de Jeanne Fredac : les photographies, vidéos, peintures, sculptures, et ready-mades de l’artiste jettent un éclairage critique sur l’impact de nos sociétés de consommation.
Jeanne Fredac est une vagabonde. Autodidacte, elle ne suit pas de routes. Photographies, peintures, vidéos et textes explorent les rapports de l’homme à ses espaces géographiques, historiques et sociaux.

À 19h30  : Projection de trois épisodes de „Génération“ de Patrick Rotman et Daniel Edinger, la série-feuilleton culte d‘une génération qui a grandi sous la guerre froide et qui, débordant d‘énergie, fait son entrée dans les années 60.   

À 21h : Après la projection, l’auteure et journaliste allemande Sabine Kebir, étudiante à Berlin-Est en 68 et le professeur et sociologue Jean-Marc Salmon étudiant à Paris en mai 68 débattront de leurs expériences croisées à Paris et à Berlin Est. La discussion sera animée par Dominique Treilhou, directrice de l’Institut français de Berlin (traduction consécutive).

Evénement organisé dans le cadre de la nuit des idées.