s'inscrire / se connecter
CV à la française ou à l’anglaise ?

Ce qui peut faire la différence dans votre CV

Candidats sur le marché international du travail, les Alumnis doivent connaître les différences de processus de recrutement entre les pays. Voici quelques astuces pour éviter les erreurs lors de la rédaction d’un CV en français.

Google Traduction : Attention, faux ami!

cv_anglais_franais_400

Qu’il soit rédigé en français ou en anglais, un CV possède une structure rigoureuse et certains points communs. Cependant, certaines notions ne s’expriment pas de la même façon dans les deux langues. Alors que le CV anglais utilise l’en-tête « Education », le CV français emploiera plutôt le terme « Formation » (« Training »). Il existe parfois même des différences entre les différents types d’anglais : par exemple, un « internship » à Sydney deviendra un « traineeship » à Londres.

Plutôt que de vous aider d’un outil de traduction automatique, inspirez-vous des modèles de CV disponibles en ligne dans la langue de votre choix. Après avoir rédigé votre CV et votre lettre de motivation, faites-les relire par une personne dont la langue maternelle est celle de votre CV.

Précisez les spécificités du système d'enseignement supérieur

Le système européen LMD (Licence-Master-Doctorat) est établi à partir de la standardisation des diplômes et des crédits universitaires. Or, le système d’enseignement supérieur français possède ses propres spécificités (les classes préparatoires permettant d’intégrer les « grandes écoles », par exemple). Pour éviter toute ambiguïté, n’hésitez pas à détailler et expliquer les spécificités de votre parcours académique.   

Adaptez votre CV à l'employeur

En plus de vos diplômes, les recruteurs examinent également d’autres types d’informations, qui peuvent varier en fonction du pays. Par exemple :

  • Les CV français indiquent l’âge, la nationalité, et parfois l’état civil du/de la candidat(e). Ces informations ne sont pas requises en Australie, car elles pourraient être sources de discrimination.
  • Les recruteurs américains sont plus attentifs aux expériences qui reflètent la personnalité du/de la candidat(e), et qui ne sont pas nécessairement d’ordre professionnel.
  • En anglais, les candidatures se concluent souvent par des recommandations professionnelles ou académiques au sujet du candidat.

Aux Etats-Unis, au Canada, en Grande-Bretagne et en Australie, il est de coutume d’introduire son CV par un paragraphe résumant l’expérience et les objectifs du/de la candidat(e). Ce résumé permettra à l’employeur de cerner rapidement ce que vous recherchez et de quelle façon votre expérience sera cohérente avec le poste proposé.

Avant de soumettre un dossier de candidature à un employeur, effectuez toujours des recherches sur ce qu’attendent les recruteurs d’un CV dans le pays concerné.