Lundi 13 mars 2017

18h30 – 20h00

 

Débat à l’Institut français de Bulgarie
3 place Slaveykov, Sofia 1000
Traduction simultanée français - bulgare, entrée libre

 

Les Rendez-vous du futur

avec Pierre Drossart

Conquérir l’espace : pourquoi ?

« Les Rendez-vous du futur » est un cycle de débats organisés par l’Institut français où sont abordés les défis de notre temps exposés par des scientifiques de haut niveau d’une manière accessible à tous.

Les Rendez-vous du futur mettent l’accent sur les mutations actuelles et à venir de notre monde et de nos sociétés en cherchant à éclairer sur les enjeux qui se posent à nous et en mettant l’accent sur l’innovation, le progrès technologique, les succès et promesses de la recherche scientifique qui pourraient contribuer à une vie meilleure de nos sociétés ou au contraire nous aliéner.

Un débat public intitulé « Conquérir l’espace : pourquoi ?» aura lieu le lundi 13 mars de 18h30 à 20h00 à l’Institut français. M. Pierre Drossart et Mme Yordanka Semkova s’exprimeront autour des dernières découvertes de l’astrophysique et des nouveaux horizons qui s’ouvrent devant l’humanité : l’être humain avance-t-il d’un pas de géant dans l’espace infini ?

 

Dans la matinée, entre 10h30 et 11h00 sur les ondes de la radio BNR, dans l’émission « Horizont do obed »,
Mme Semkova et M. Drossart débattront de ce même sujet avec Mme Irina Nedeva, journaliste.

________________________________

Pierre Drossart est directeur de recherche au CNRS. Normalien, planétologue, il est aujourd’hui directeur du LESIA, Laboratoire d’Etudes Spatiales et d’Instrumentation en Astrophysique (Observatoire de Paris, CNRS, Université Pierre et Marie Curie, Université Paris-Diderot). Spécialiste des atmosphères planétaires, il travaille sur différents instruments de spectro-imagerie infrarouge des sondes NASA et ESA d’exploration planétaire (Mars, Jupiter, Saturne, Vénus), et en particulier l’instrument VIRTIS (IAPS, Rome) de la sonde Rosetta.  

  

Yordanka Semkova est professeur, docteur en sciences physiques à l’Institut d’études et de technologies spatiales de l’Académie bulgare des sciences. Ses domaines de recherche sont : les interactions Soleil-Terre, le temps cosmique, l’étude du rayonnement cosmique dans le champ de la Terre et dans l’espace interplanétaire, et son impact sur les organismes vivants, les vols spatiaux habités.