bg
fr
Sites locaux
IDNeuf, portail de recherche francophone

Une véritable bibliothèque numérique en français

 

IDNeuf est un portail universitaire en ligne destiné aux étudiants, aux enseignants, aux chercheurs et aux curieux de tous les pays francophones. Il permet d’accéder à des milliers de documents pédagogiques en français, librement et gratuitement.

 

UN PROJET AMBITIEUX POUR LA FRANCOPHONIE

Favoriser le partage de ressources pédagogiques entre les pays francophones : telle est l’ambition du portail universitaire numérique IDNeuf. Lancée le 17 juin 2016 par l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), cette plateforme en ligne permettra aux étudiants, aux professeurs, aux chercheurs et au grand public de tous les pays de la Francophonie de se former, d’enseigner et de se cultiver en français sur les thématiques de leur choix.

PLUS D’UNE CENTAINE DE DISCIPLINES COUVERTES

Cours en ligne, graphes, glossaires, mais aussi listes de références, scénarios pédagogiques ou travaux de recherche… IDNeuf permet d’accéder à près de 40 000 ressources pédagogiques, provenant d’universités de 17 pays : le Cameroun, le Canada, l’Égypte, la France, le Maroc, le Mexique, le Sénégal, la Tunisie… Elles couvrent plus d’une centaine de disciplines, des mathématiques aux sciences politiques en passant par la théologie, la littérature, la paléontologie, l’informatique, la musique ou l’urbanisme. Des contenus gratuits et consultables sous une multitude de formats : textes, vidéos, documents interactifs…

UN PORTAIL ÉVOLUTIF ET PARTICIPATIF

Le volume de documents proposés sur IDNeuf est appelé à se développer. À tout moment, l’utilisateur peut en effet participer au projet en signalant à l’AUF un document pédagogique en français susceptible d’être référencé sur la plateforme.

« Demain, ce sont des centaines de milliers de ressources qui seront disponibles, issues de tous les horizons de la Francophonie, déclarait le 17 juin 2016 Michaëlle Jean, secrétaire générale de laFrancophonie, lors de la présentation du portail universitaire à Bamako (Mali). Des chercheurs de Montréal ou de Bruxelles qui se nourriront des travaux de doctorants de Yaoundé ou de Kigali ; desuniversités de Chisinau et de Tunis qui collaboreront à une codiplômation… Ces échanges sont la promesse de la découverte de territoires inconnus en toute réciprocité », a-t-elle conclu.

 

Bandeau et corps © AUF