s'inscrire / se connecter
Témoignage de Roberto Arce, ingénieur

Roberto Arce, Ingénierie Civile Industrielle, Université de Santiago

Formation d'Ingénieur en génie des systèmes et de l'innovation, Double diplôme, Université de Lorraine, Nancy, 2014–2016

 

  1. Quelles étaient tes attentes en venant étudier en France ? Quelles sont les raisons qui t’ont encouragé à choisir la France ?

D’un point de vue universitaire, je souhaitais acquérir plus de connaissances dans le domaine de l’ingénierie. Je pensais aussi au prestige qui découle des études effectuées en France.

D’un point de vue personnel, je souhaitais des expériences nouvelles, connaitre des cultures et réalités différentes des miennes. Un grand ami français au Chili et sa famille m’ont ouvert les portes de leur maison, de leur culture, de ce fait ils m’ont donné envie de poursuivre mon immersion dans la culture française, cette fois ci en France.

  1. Qu’est-ce que cela t’a apporté d’un point de vue universitaire et professionnel ?

Après deux années d’études en France, j’ai obtenu un diplôme d’ingénieur français, un bon niveau de langue française et une expérience professionnelle très enrichissante grâce à un stage dans l’entreprise internationale MSA Safety.

  1. Qu’est-ce qui t’a plu dans le mode de vie français ? Qu’est-ce qui t’a marqué ? Qu’est-ce qui te manque ?

J’adore l’art de vivre à la française, surtout dans les petites villes que j’ai eu l’opportunité de connaitre, un joli mélange entre développement urbain et respect de l’environnement. J’apprécie la conscience sociale des français, la maturité des personnes qui, quel que soit leur âge, leur permet d’avoir des positions réfléchies sur différents sujets ainsi que l’accueil et l’intégration reçus de mes amis français.

Je me souviens des bons moments partagés en colocation, les petits déjeuners, l’ouverture d’esprit, les rires, les passe-temps communs, le fait de se sentir comme en famille. Je n’oublierai pas non plus l’amabilité de mes collègues de travail.

Plusieurs choses me manquent : mes amis, les paysages français, le sentiment de liberté, l’air pur… Les fromages aussi !

  1. Peux-tu nous raconter une anecdote vécue ?

Je ne suis pas le meilleur pour l’apprentissage de nouvelles langues vivantes, après quelques bières dans des bars c’était flagrant !

  1. As-tu encore des liens avec la France aujourd’hui ?

J’ai gardé contact avec la plupart de mes amis français et on s’écrit souvent par mail. Je continue à rencontrer des français présents au Chili pour des stages ou emplois et avec qui j’ai noué de nouvelles amitiés. J’ai eu le plaisir de faire découvrir à quelques-uns d’entre eux une partie de ma culture, ma maison, mes gouts, ma famille.

  1. Est-ce que tu recommanderais la France comme pays pour étudier ?

Étudier en France est définitivement un atout et ce à plusieurs niveaux. D’abord l’éducation est gratuite pour tous et tous ont les mêmes droits, français et étrangers. Au-delà des facteurs économique et social, les expériences vécues dans un pays comme la France enrichissent tant la formation professionnelle d’un individu que personnelle.

  1. Commentaires additionnels

J’espère retourner en France, m’installer là-bas, continuer à connaitre le peuple français, travailler, bref vivre en France sur le long terme !