Inscription à la newsletter
s'inscrire / se connecter

Sites pays et partenaires

Membres :
0 200 500 1000 2000 5000 10000+
Actualités
Partager sur :
30 juillet 2021
Carrières

Le baromètre de l'employabilité en France et en Chine

Vue 364 fois

PARTIE I : L'INSERTION PROFESSIONNELLE DES NOUVEAUX DIPLOMES EN FRANCE

LinkedIn publie son premier baromètre des jeunes diplômés. Pour réaliser cette étude, le réseau social professionnel a analysé des milliers de données issues de sa plateforme afin d’identifier notamment les secteurs, les métiers et les régions qui offrent les meilleures opportunités à ces « profils juniors ».

 

C’est dans le but affiché d’accompagner "celles et ceux qui démarrent leur carrière en 2021" que LinkedIn publie ce premier baromètre spécifique consacré aux jeunes diplômés. Pour réaliser cette étude, précise le réseau, "les économistes de LinkedIn ont analysé des milliers d’offres d’emploi ouvertes aux jeunes diplômés (indiquées comme telles dans les offres d’emploi publiées sur LinkedIn), afin d’identifier quels sont les postes qui leur sont le plus couramment proposés et qui ont connu la plus forte croissance".

 

Un horizon plus dégagé pour l’emploi

 

Selon LinkedIn, "la bonne nouvelle, c’est que certains signes laissent entrevoir une reprise cette année et un horizon plus dégagé pour la promotion 2021". D’après les données utilisées, "si le taux de recrutement des jeunes diplômés a chuté de -31% en septembre 2020 (comparé à septembre 2019), il a entamé une remontée à partir d’octobre (+12 points)".

Ainsi, assure LinkedIn, "certains secteurs résistent particulièrement bien à la crise, et recrutent". Parmi ceux-ci, l’informatique et le numérique sont "les premiers pourvoyeurs d’emploi pour les jeunes diplômés", dans la mesure où "d’ici fin 2022, 190 000 recrutements sont anticipés dans les métiers de l’informatique ». Cependant, dans le Top 10 des secteurs qui recrutent figurent d’autres domaines, tels que l’industrie, les services aux entreprises, la finance, la santé, la vente au détail, le bâtiment et les travaux publics (BTP) et l’immobilier.

 

Les professions à la recherche de jeunes diplômés

 

Au-delà des secteurs, le réseau professionnel s’est aussi intéressé aux fonctions et aux professions  "pour lesquelles les besoins en jeunes diplômés avaient le plus augmenté entre janvier et mars 2021".

Dans le Top 5 de "ces métiers en forte croissance", on retrouve les gestionnaires de paie et les assistants comptables, des fonctions "devenues indispensables avec la crise" selon LikedIn. Suivent aussi les développeurs informatiques, ainsi que les techniciens de maintenance et les postes de commerciaux. A noter que l'étude de LinkedIn montre une certaine adaptation aux nouvelle modalités du travail : 4% des annonces demandant peu d’expérience professionnelle offrent la possibilité de travailler à distance, contre seulement 0,3% à la même période l’an dernier.

 

La mobilité géographie, accélérateur de carrière

 

Le baromètre de l'emploi LinkedIn s’est aussi penché sur la mobilité géographique comme un  "accélérateur de carrière".

Pour les jeunes qui sont prêts à changer de région pour travailler, le réseau propose ainsi un classement "des régions et des entreprises locales les plus en demande de candidats fraîchement sortis de formation". Cette liste, basée sur les offres destinées aux jeunes diplômés répertoriées au premier trimestre 2021, propose un Top 5 des régions qui recrutent le plus de jeunes diplômés. En première position, sans surprise, figure l’Ile-de-France (Paris), suivie de la région Auvergne-Rhône-Alpes (Lyon), puis de la Nouvelle Aquitaine (Bordeaux), de l’Occitanie (Toulouse) et des Pays de la Loire (Nantes).

 

PARTIE II : LES ALUMNI CHINOIS AU MARCHE D'EMPLOI, COMMENT AGIR ?

Le 22 juillet, France Alumni a invité M. Li Dongxu de SinoJobs, à donner une conférence,sur les tendances actuelles du marché d'emploi en Chine et les avantages des returnees. 

Avantages des nouveaux returnees

Tout d'abord, les investissements d'entreprises étrangères en Chine et la vague d'investissements chinois en Europe ont créé un grand nombre d'opportunités d'emploi pour les professionnels ayant suivi des études à l'étranger, ce qui se traduit par la forte demande de talents francophones dans l'approfondissement de la coopération sino-africaine. En 2020, le rapport annuel sur les investissements étrangers en France officiellement publié par la France montre qu'à partir de l'année dernière, la Chine a investi plus de 900 entreprises en France. En même temps, 53 nouveaux projets chinois sont nés en France, en couvrant de variés secteurs : batteries, médecine et santé, agroalimentaire, etc.

 

Deuxièmement, les returnees ont un avantage au niveau linguistique et interculturelle. De nombreuses entreprises financées par la Chine ont tendance à envoyer ces talents à leurs branches à l'étranger. De plus, l'avantage linguistique se reflète également dans la capacité d'obtenir des informations, c'est-à-dire de recherche. Les excellents returnees sont considérés comme un « moteur de recherche » optimisé pour les entreprises.

Si la direction d'une entreprise a vécu une expérience à l'étranger, l'entreprise a beaucoup plus une tendance à recruter des talents ayant la même expérience à l'étranger. Par conséquent, les jeunes diplômés doivent savoir profiter des ressources des anciens alumni de son école et des réseaux sociaux professionnels tels que LinkedIn.

 

Grandes entreprises réputées VS Start-Ups

Les grandes entreprises réputées sont-elles meilleures que les start-ups ?

 

Sans aucun doute, la structure organisationnelle des grandes entreprises sont relativement complets, le système de rémunération et de couverture sociale sont plus évolués, l'évaluation de performance basée sur le KPI est plus évidente... En plus, les employés peuvent accumuler leurs ressources et expériences en prévoyant leur cheminement de promotion. Pourtant, le contenu de travail est souvent relativement répétitif à cause d'un telle grande structure, qui conduit à des empêchements dans le développement personnel professionnel.

 

Les start-ups quant à eux ont souvent un environnement de travail plus ouvert et flexible, où les employés ont plus de pouvoir pour faire valoir leurs propres opinions et peuvent accumuler une grande quantité d'expériences du secteur en peu de temps. Cependant, il peut également y avoir des situations où ils ont des difficultés d'approfondir dans un domaine spécifique à cause du désordre du travail.

 

Selon M. Li Dongxu, il pense que les nouveaux diplômés peuvent choisir d'entrer d'abord dans une grande entreprise pour apprendre à s'intégrer dans l'environnement de travail et à s'adapter au fonctionnement d'une entreprise afin de développer leur future carrière.

 

Comment changer de secteur pour les alumni expérimentés

M. Li Dongxu a partagé trois conseils :

1. Se positionner : Abaisser les attentes et se préparer pour repartir " de zéro"

2. Choisir le secteur : les secteurs populaires : informatique, marketing, logistique, opérations, produits, ressources humaines, affaires juridiques, comptabilité, ventes.

3. Se préparer : Surmonter l'envahi des informations et acquérir des compétences et des connaissances pertinentes


Quel genre de travail vaut "996 ?"

(996 : travail de 9h à 21h, 6 jours/semaine)

Oui pour 996 : le temps peut transformer en expériences ou en revenu économique

- Si ce travail à haute densité vous permet de passer rapidement de junior à senior, d'acquérir une expérience et une vision difficiles à reproduire facilement pour les autres.

- Si cet emploi offre plus de rendements économiques ou d'attentes.

 

Non pour 996 : contrairement à la situation ci-dessus, il est communément appelé « faire des heures supplémentaires me fait me sentir seul »

Si le revenu de ce travail n'est pas lié aux heures de travail et aux résultats du projet, et qu'il n'exsite pas d'autres intérêts comme expériences, promotion, rémunération.

 

Enfin, nous denons à dire que quelle que soit la compétitivité de nos alumni, chacun d'entre nous doit être pleinement préparé et avoir la confiance en soi. L'expérience d'études à l'étranger améliore non seulement notre capacité professionnelle, mais élargit également notre ouverture d'esprit et nos compétences en communication interculturelle. Les gains apportés par ces soft power accompagneront tout au long de notre développement de carrière.

 

Scanner pour voir le replay du webinaire

 

Pour en savoir plus  :

-  Le Baromètre LinkedIn des jeunes diplômés : les secteurs, métiers et villes

-  Le Baromètre LinkedIn de l'emploi qui s’intéresse plus particulièrement aux villes les plus attractives depuis la crise sanitaire

-  https://www.francealumni.fr/fr/news/jeunes-diplomes-en-france-le-barometre-linkedin-7177

 




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.