s'inscrire / se connecter

Sites pays et partenaires

Membres :
0 200 500 1000 2000 5000 10000+
LA FRANCE DE PLUS EN PLUS ATTRACTIVE

Bonne nouvelle pour l’économie française ! Selon le baromètre annuel du cabinet d’audit et de conseil EY, les investissements étrangers en France ont continué de croître et de générer des emplois en 2017.

 

Paris dans le trio de tête européen

 

Le cabinet d’audit et de conseil EY (ex-Ernst and Young) qualifie la progression de « spectaculaire » : les investissements étrangers en France ont crû de 31 % en 2017 par rapport à 2016. Avec 1 019 projets d’investissement, la France rejoint le trio de tête des pays européens les plus attractifs. Juste derrière le Royaume-Uni (1 205 projets) et l’Allemagne (1 124 projets). Les investisseurs étrangers ont su profiter du retour de la croissance en Europe et en France. Plus nombreux, ils sont aussi de plus en plus satisfaits : 81 % ont une bonne image de la France et considèrent estimant le pays comme attractif pour les affaires. Un chiffre en constante progression depuis dix ans.

 

Toujours plus d’emplois à la clé

Autre excellent indicateur : les investissements étrangers ont créé 25 126 emplois en France en 2017. Beaucoup plus que les 17 000 emplois de 2016. Une hausse de 48 % nettement supérieure à celle des investissements eux-mêmes. Avec 25 emplois par projet, la France continue cependant de générer moins d’emplois que le Royaume-Uni ou l’Allemagne (respectivement 42 et 28 par projet). Globalement, les entreprises à capitaux étrangers emploient 1,8 million de personnes en France.

 

L’industrie et les centres de décision

 

L’industrie française a capté un tiers de ces investissements étrangers. Elle est d’ailleurs le secteur qui a généré le plus grand nombre d’emplois par projet. Toutefois, selon le cabinet EY, il y a un effet de rattrapage après des années particulièrement atones. L’innovation et la logistique se révèlent aussi des secteurs attractifs. Enfin, conséquence directe du Brexit, le nombre de projets de centres de décision est à la hausse. La France tire bénéfice du vote britannique qui redistribue les cartes européennes.

Alumni au profil industriel ou commercial, c’est peut-être le bon moment pour revenir s’installer en France. Ce climat favorable pourrait bien être porteur d’opportunités intéressantes.