Mené conjointement par le Laboratoire d’Ecologie Fonctionnelle et Environnement de Toulouse (CNRS – InEE) et L’Institut Supérieur de Technologie et de Sciences appliquées (InSTEC), avec la participation de l’Institut de Ecologie et de Systématique (IES –CITMA), ce projet est intitulé « Ressources en eau et biodiversité comme bio indicateur de l’état hydro écologique des masses d’eau ».

Ce projet étudiera en profondeur l’évolution des ressources en eau dans le contexte pédoclimatique cubain (sols pauvres et ressources en eau marquées par une forte saisonnalité des précipitations), où la gestion intégrale des ressources en eau est primordiale. Si les projections de changement climatique se confirment, Cuba se situe face à une crise environnementale majeure avec une diminution des ressources en eau, un besoin de production agricole accru et une demande en eau potable amplifiée par l'explosion du tourisme.

Ce projet sera en appui de deux thèses en co-tutelle avec l’InSTEC, sur la modélisation hydrologique sur le territoire Cubain, et l’InEE sur les bio indicateurs de qualité des milieux aquatiques dans le contexte cubain.

Pour rappel, le PICS est un projet scientifique présenté conjointement par deux équipes de recherche, l’une au CNRS et l’autre à l’étranger. Destiné en priorité aux jeunes chercheurs, il vise à structurer et consolider une coopération ayant déjà donné lieu à une ou plusieurs publications communes.

Le projet a une durée de 3 ans non renouvelables pour un financement qui varie entre 5000€ et 7000€ par an, est destiné à prendre en charge exclusivement des frais de mission, d’organisation de séminaires ou de réunions de travail.