Inscription à la newsletter
s'inscrire / se connecter

Sites pays et partenaires

Membres :
0 200 500 1000 2000 5000 10000+
Actualités
Partager sur :

L'héritage sonore des villes

15 mai 2022 Culture
Vue 9 fois

Lundi 16 mai - 18h - Institut Français d'Egypte

 

Conférence et projection dans le cadre de la Semaine du son de l’UNESCO
 
Ayant pour but d’initier le public et de sensibiliser tous les acteurs de la société à l’importance de la qualité de notre environnement sonore, la Semaine du son de l’UNESCO est une semaine de manifestations organisée internationalement depuis 2004. Cette année, pour la première fois, la Faculté d’Ingénierie d’Ain Shams accueillera l’évènement en Egypte, en partenariat avec l’Institut Français. A cette occasion, le lundi 16 mai, se tiendra une soirée sur le thème du son à l’Institut Français de Mounira. Au programme, une table-ronde sur l’héritage sonore des villes en présence des architectes Noha Gamal et Cécile Regnault ainsi que l’artiste plasticien Gilles Paté ; suivie d’une projection cinématographique de l’œuvre Le Dernier métro de François Truffaut.
 
18h00-19h00 : Table-ronde sur l’héritage sonore des villes
La première partie de cette soirée, placée sous la thématique du son, portera sur l’héritage sonore des villes et les liens entre le sonore et l’architecture. A travers une table-ronde, les architectes Noha Gamal et Cécile Regnault ainsi que l’artiste plasticien Gilles Paté, reviendront sur la notion d’ambiance et les travaux de l'équipe Cresson du Centre de recherche sur l'espace sonore et l'environnement urbain. Ils présenteront les principaux enjeux de la création de la Semaine du son en Égypte et de l'association la Semaine du son en France. Enfin, ils aborderont les effets de l'intégration de la dimension sonore sur la manière dont l'architecture est enseignée en France et en Égypte. Cette table-ronde fera l’objet de l’enregistrement en direct d’un podcast.
 
19h00-21h00 : Projection cinématographique Le Dernier métro
Pour cette Semaine du Son, le cinéma de Mounira met à l’honneur le son, avec la projection de Le Dernier métro de François Truffaut. Dans ce film, le son joue une place centrale : Lucas Steiner, juif allemand réfugié dans un théâtre durant la Seconde guerre mondiale, ne peut qu’entendre la voix des comédiens pour se les imaginer, tissant ainsi un lien particulier par le son. Les scènes extérieures donnent également une place centrale au son et aux bruitages, en essayant de recréer l’ambiance sonore de Paris pendant la guerre. Vaste succès populaire, le film sera récompensé en 1980 de dix César, dont celui du meilleur son.



Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.