s'inscrire / se connecter

Sites pays et partenaires

Membres :
0 200 500 1000 2000 5000 10000+
Témoignage: Norhan Ossama

Témoignage de Norhan Ossama

 

Norhane Ossama

Norhan Ossama est une étudiante égyptienne diplômée de la licence et du master de la Filière d'Economie et de Sciences Politique de l'Université du Caire (FESP) en 2011. Elle travaille actuellement en tant qu'assistante en économie et adjointe à la direction de la FESP.

Une offre de formation séduisante de par son partenariat avec la France et sa qualité d'enseignement

« Ayant effectué toute ma scolarité au Collège Saint Vincent de Paul, établissement bilingue, j'ai toujours considéré le français comme un atout dont je dois profiter. C'est pour cette raison que j'ai décidé de faire un bac littéraire et d'intégrer une filière francophone. A cette raison s'ajoute également la qualité de l'enseignement au sein des filières francophones, le nombre restreint de ses étudiants ainsi que les partenariats dont disposent ces filières avec des universités françaises et qui permettent à ses étudiants de s'ouvrir sur de nouvelles méthodes d'enseignements. »

Des outils de travail et une large ouverture sur le monde académique et professionnel unique en Egypte

« Selon moi, la formation au sein de la FESP se distingue des autres formations similaires en Égypte sur plusieurs aspects : tout d'abord, la formation à la FESP est trilingue ; on y suit des cours non seulement en français, mais également en arabe et en anglais, ce qui nous permet une meilleure insertion sur le marché du travail. Cet atout permet également aux étudiants de ne pas se limiter aux masters francophones lors de la poursuite de leurs études supérieures, ils peuvent alors également candidater pour des masters anglophones, ce qui est mon cas. Ensuite, la formation assure aux étudiants un entraînement rigoureux sur l'utilisation des outils méthodologiques de la recherche, et ce dès la première année à travers des conférences de méthodes, qui les prépare à bien mener des travaux de recherche plus tard. Puis, le double diplôme de licence qu'offre la filière avec l'Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne donne l'opportunité à ses étudiants de fréquenter un système d'éducation européen et de prendre contact avec des professeurs français. Cette ouverture sur le monde européen se reflètera sur leur flexibilité et leur capacité de travailler à l'international.

Personnellement, ce que j'aime le plus dans cette formation c'est la méthodologie de recherche qu'on apprend durant les conférences de méthodes, comment penser, comment organiser nos idées et comment structurer nos arguments afin de pouvoir arriver à des conclusions. L'intérêt est que cette méthodologie peut s'appliquer au-delà de ces cours, on peut l'appliquer n'importe quand et n'importe où. »

Un échange avec la France au bénéfice des étudiants et professeurs

« L'échange avec la France est, à mon avis, très productif. En effet, il se fait au profit des étudiants qui bénéficient de nouvelles méthodes d'enseignement et de la prise de contact avec les professeurs. Mais il est également au profit des enseignants et des chercheurs à travers les conférences qui s'organisent en partenariat avec les universités françaises et dans lesquelles on échange les idées et les perspectives sur les différentes questions économiques et politiques. »

La bourse Eiffel comme opportunité unique de développer des atouts personnels et professionnels

« J'ai bénéficié d'une bourse Eiffel. Le programme Eiffel est financé par le ministère des Affaires Étrangères et Européennes français et gérée par Campus France. Ce programme vise principalement a aidé les universités françaises à choisir les meilleurs étudiants étrangers pour les études au niveau de master. Cette expérience a été très enrichissante. Elle m'a permis de développer des compétences comme l'ouverture d'esprit, la confiance en moi et l'indépendance. Ce sont des compétences que je considère très importantes tant au niveau personnel qu'au niveau professionnel. »

Un accompagnement dans les choix de master déterminant

« En ce qui concerne mon choix de poursuivre en master, la filière m'a beaucoup guidée. Chaque année, la filière organise pour les étudiants des séances d'orientation sur le choix de master, les universités, et sur la préparation des dossiers de candidature à des universités françaises. Puis, le dossier de chaque étudiant est suivi afin de s'assurer de l'avis favorable du responsable du master. La filière aide également les étudiants à obtenir des bourses d'études.

La poursuite de mes études en M2 a été indispensable pour ma carrière académique en tant qu'assistante en économie à la FESP. L'étude en M2 m'a permis d'approfondir mes connaissances sur la discipline qui m'intéresse le plus en économie qui est l'économie industrielle et de mettre le point sur les avancées dans le domaine de recherche. »

Une orientation vers un doctorat

« Je désire approfondir mes connaissances en économie et donc entamer un doctorat. Le fait de pouvoir effectuer mon M2 à l'École d'Économie de Toulouse où les études sont dispensées en anglais, m'a encouragée à élargir mon champ de recherche de programmes doctoraux au niveau européen, et de ne pas me limiter seulement aux universités françaises. J'envisage ainsi de poursuivre une carrière académique au sein de l'Université du Caire. »