s'inscrire / se connecter

Sites pays et partenaires

Membres :
0 200 500 1000 2000 5000 10000+
Témoignage: Mohammed El Garf (UFE)

Témoignage de Mohammed El Garf

Mohammed El Garf

« Etant issu d'un lycée francophone, j'ai voulu poursuivre mes études en français car, maîtrisant déjà l'anglais, je considérais la maîtrise du français très avantageuse pour moi sur le marché du travail notamment en ce qui concerne les entreprises multinationales. »

Un cursus très formateur qui prépare les étudiants au marché du travail à travers des exercices pratiques et variés

« La qualité et la densité de l'enseignement que reçoivent les étudiants, en addition de l'expérience qu'apportent la réalisation de projets, préparent les étudiants à la vie professionnel et leur permettre une meilleure insertion dans cette dernière. Personnellement, cette formation m'a avantagé au sein du monde du travail en m'ayant appris à le connaître et le comprendre. J'ai pris conscience du poids et de qualité de la formation lorsque j'ai dû être confronté à des interviews pour intégrer des entreprises. Je n'ai pas pu me rendre chez notre université partenaire à Nantes (Université de Nantes) mais je sais que mes études sont tout aussi complètes de par les stages, projets en cours et les cours. De plus, ayant été 8 étudiants en système d'information sur 35 étudiants de ma promotion, nous avons bénéficié d'un bon encadrement des professeurs pour une meilleure maîtrise de la matière.

J'ai particulièrement apprécié la réalisation de divers projets qui était très formatrice, les cours donnés par les missionnaires venus de France qui représentaient un échange intéressant entre les professeurs et nous, ainsi que les jeux d'entreprises qu'on a pratiqués durant notre formation. Ces jeux, par exemple, consistent à apprendre en groupe comment gérer une entreprise, donc comment prendre des décisions, se partager le travail, gérer un budget etc. Ce qui représente une expérience très formatrice.»

Une insertion dans le système français

« De plus on est dans un environnement francophone, et même si je n'ai pas eu l'occasion de me rendre en France pour le moment, l'échange avec les missionnaires et les différents évènements organisés par le PUF, comme la journée sportive et la journée des talents, m'ont ouvert sur le système français, ce qui a beaucoup influencé mes prises de décisions et mon style de travail. »

Une combinaison entre Master et vie professionnelle à l'insu du diplôme

« Ce cursus m'a orienté vers le master que j'ai intégré cette année, en Project Management in Innovation and Entrepreneurship. C'était dans la continuité de mes études et mes cours de premier cycle m'ont permis d'être à l'aise pour suivre mes cours de master. J'ai donc actuellement des cours de créativité, de réalisation de projets innovateurs et j'apprends à mener ce genre de projets à leur terme.

Je travaille en parallèle dans une entreprise multinationale « Teredata » et j'ai également été accepté pour effectuer un stage de 6 mois chez Microsoft afin d'y étudier les différents aspects de la technologie des entreprises. Ce sont des opportunités uniques dont je dois tout à ma formation. »

La poursuite en doctorat envisagée

« Il est possible que je poursuivre mes études en doctorat dans le but d'être consultant dans différentes compagnies. Je pense que le doctorat est intéressant car on a la chance de pouvoir l'entreprendre dans une université française grâce aux partenariats en place. Et s'il n'y avait pas eu ce partenariat, j'aurais envisagé de rédiger une thèse au DGCI, la filière francophone de gestion et commerce international au sein de l'université d'Ain Shams. »

Un projet professionnel bien en tête : créer un tourisme respectueux de l'environnement

« Mon idée c'est de pouvoir réaliser le projet « Weekendy » qui consiste à intégrer le concept d'Eco-Lodge qui se trouve au Basata (Sinaii) à Ein sokhna, dans le but de de créer une nouvelle forme du tourisme avec des effets positifs sur l'environnement. Afin de respecter l'environnement on procèdera à l'utilisation de sources d'énergie renouvelables et des matières organiques pour la construction et l'ameublement. Il s'agirait donc d'un village touristique avec au fondement de la communauté, la confiance et la compréhension culturelle. »

Des expériences extra-scolaires incontournables

« Durant mes études j'étais le président de l'union des étudiants de l'UFE (2010-2011) ainsi que le représentant des universités privées dans l'union des étudiants d'Egypte. Je suis également le co-fondateur d'une ONG qui s'appelle MASRENA, chargée de développer les connaissances politiques des étudiants au sein des universités publiques et privées. Ces activités ont été très formatrices et m'ont permis de travailler avec d'autres milieux étudiants. Nous avons donc pu échanger nos expériences et cultures respectives qu'élargir nos réseaux sociaux. »