s'inscrire / se connecter
Glòria, doctorante

 

Le témoignage de Glòria, doctorante

"Je ne serais pas à Lausanne aujourd'hui sans le master que j'ai fait à Toulouse !"

Toulouse, place du CapitoleFiche d’identité

  • Prénom : Glòria
  • Études en France : Master en « Genre et Politiques Sociales », à l’Université de Toulouse-Le Mirail (aujourd’hui Toulouse-Jean Jaurès)
  • Année : 2006-2007
  • Bourse reçue : Bourse de la fondation "La Caixa" et du gouvernement français
  • Actuellement : Thèse de doctorat à Lausanne

 

Quelles sont les motivations qui vous ont poussée à faire le choix de partir étudier en France ?

J’avais déjà fait une année d’études en France dans le cadre de mon Erasmus (en 2004-2005), à l’Université Lumière Lyon II. J’avais adoré les études de Sociologie-Anthropologie là-bas, j’avais appris beaucoup, notamment de la sociologie française et des théories féministes francophones. Je voulais revenir étudier en France après avoir terminé ma licence à Barcelone. J’ai appris l’existence du master de Toulouse par l’une de mes professeures de Lyon, qui me l’a vivement recommandé, car c’était l’un des masters pionniers en études de genre en France (à cette époque-là, presque rien n’existait au niveau des masters en études de genre en Catalogne).

Pourriez-vous nous raconter un bon souvenir ou une anecdote liés à vos études en France ?

Dans le master de Toulouse on était plusieurs étudiantes étrangères. Moi je suis devenue « la petite catalane » ... C’était sans doute la meilleure année d’études de ma vie. J’ai appris énormément et je garde un très bon souvenir de cette année-là. J’ai noué des amitiés très fortes et des contacts professionnels très importants.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui souhaiterait aller étudier en France ?

Prendre des cours de français avant car bien maîtriser la langue permet de mieux profiter du séjour. S’intéresser globalement à la culture, à la politique, etc. du pays, qui sont très riches et intéressantes et permettent de mieux comprendre ce que l’on vit. Aller à la rencontre des personnes, nouer des relations, échanger au niveau culturel…

Que faites-vous à présent ? Quels sont vos projets pour le futur ?

Depuis 5 ans j’habite à Lausanne (Suisse) où je fais ma thèse de Doctorat. Je suis en train de la finir. Après… aucune idée ! Faire un post-doc ailleurs (rester nomade…), rester en Suisse, repartir en France ou rentrer chez moi à Barcelone, même si les projets professionnels là-bas, avec la précarité très forte, ne sont pas très séduisants. J’aimerais, si possible, continuer ma carrière dans le monde de la recherche et de l’enseignement.

En quoi le fait d’avoir étudié en France a-t-il été déterminant pour votre carrière et pour vos projets ?

En tout : apprendre la langue, rencontrer des chercheuses… je ne serais pas à Lausanne aujourd’hui sans le master que j’ai fait à Toulouse !

 

Témoignage recueilli en juin 2016. Date de publication : 10 août 2016.

Crédits photo : By Benh LIEU SONG, via Wikimedia Commons. (Toulouse, place du Capitole)