s'inscrire / se connecter
Javier, professeur d'Études françaises

Le témoignage de Javier, professeur d'Études françaises

Fiche d’identité :

  • Prénom : Javier
  • Études en France :
    •  3ème année de licence à La Sorbonne
    •  DEA
    • Doctorat en Langue française et Philosophie en cotutelle entre l’Université de la Sorbonne-Paris IV et l’Université de Barcelone (2009)
  • Bourse reçue : Bourse de la fondation "La Caixa" et du gouvernement français (pendant le DEA)

Quelles sont les motivations qui vous ont poussé à faire le choix de partir étudier en France ?

Une intuition, la conscience de pouvoir y trouver une radicalité dans la pensée qui me manquait à Barcelone. Et puis, peut-être, un destin, un appel. Il fallait passer par là, je le savais, et mon entourage aussi.

Pourriez-vous nous raconter un bon souvenir lié à vos études en France ?

Le meilleur de mes études à Paris, tout, tout, et tout : j’ai grandi à l’infini, maintenant il n’y a plus de retour en arrière ; j’ai passé 8 ans à lire et penser, à traduire, à visiter des expos, et à voir des films comme un fou. Plaisir aussi d’apprendre une langue dans le contexte : dans les amphis, la nuit, dans les rues, le métro... Le résultat : je travaille comme professeur d’Études françaises à l’Université de Barcelone, et j’ai la chance de porter tous ces vécus en moi, à chaque moment de ma vie. Mais je sais qu’il y avait déjà chez moi une certaine obsession, un penchant vers l’étude que Paris a su parfaitement remplir à un moment exact de ma vie…

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui souhaiterait aller étudier en France ?

Partez, cherchez un job qui vous permette surtout de profiter de la vi(ll)e… et allez à tous les événements culturels que vous plaisent, à l'image d'un chien qui parcourrait la ville en tirant la langue. Et vivez intensément la culture au sens le plus élevé et radical du terme : gnosce te ipsum, les autres, le monde, la langue...

 

Témoignage construit à partir de propos recueillis en juin 2016. Date de Publication : 10 août 2016.

Image : Terrasse à Montmartre, Paris