s'inscrire / se connecter
Le réveil olfactif

Le réveil olfactif

Qui n’a jamais rêvé d’être tiré du lit tous les matins par une odeur de pain grillé ou de brise marine ? C’est aujourd’hui chose possible grâce au réveil Sensorwake...

Une startup nantaise

Le nantais Guillaume Rolland n’a que 17 ans lorsqu’il représente la France au Google Science Fair de 2014 avec son invention, le réveil olfactif, qui y est reconnue comme l’une des 15 innovations pouvant changer le monde. L’idée : être réveillé en douceur le matin par un parfum de son choix.

En 2015, Ivan Skybyk s’associe avec Guillaume pour créer l’entreprise Sensorwake. Leur équipe compte aujourd’hui 10 personnes dans les locaux de l'incubateur de l'Ecole des Mines à Nantes.

Une grande partie du financement du projet a été assuré par des campagnes de crowdfunding qui ont remporté l’enthousiasme des investisseurs.

La production des réveils est confiée à des usines de Shenzhen, en Chine. Cependant les parfums sont réalisés en France par l’entreprise suisse Givaudan.

Le principe

Une capsule de parfum est introduite dans l’appareil, et permet un réveil progressif en douceur. Après 3 minutes de diffusion, une mélodie de secours est tout de même diffusée pour assurer le lever des plus gros dormeurs. Sept parfums sont disponibles : bord de mer, expresso, croissant, chocolat, herbe coupée, pain grillé et menthe.

Le prix du réveil est de 99€ et les capsules coûtent 4,95€ l’unité, chaque capsule permettant 30 réveils.

Le réveil, disponible depuis cet été, est déjà en rupture de stocks. Vous pouvez le précommander sur le site de Sensorwake.

 

Par Maëlle Mas, le 10 août 2016.

Crédits photo : Sensorwake.