Inscription à la newsletter
s'inscrire / se connecter

Sites pays et partenaires

Membres :
0 200 500 1000 2000 5000 10000+
Actualités
Partager sur :

Magda Phurtskvanidzé - "la France c'est le pays de mes rêves.

06 juillet 2021 Communauté
Vue 188 fois

Après avoir fini ma Licence de Journalisme en Géorgie, j'ai travaillé pour plusieurs médias comme correspondante. J'adore le journalisme, mais après avoir travaillé 4 ans au sein d’une radio locale à Koutaïssi, je pensais avoir donné le meilleur de moi-même et avoir fait le tour de ce corps de métier. J'avais besoin de défis et j’ai donc décidé que je devais sortir de ma zone de confort pour mieux m’accomplir.

Après avoir fini ma Licence de Journalisme en Géorgie, j'ai travaillé pour plusieurs  médias comme correspondante. J'adore le journalisme, mais après  avoir travaillé 4 ans au sein d’une radio  locale à Koutaïssi, je pensais avoir donné le meilleur de moi-même et avoir fait le tour de ce corps de métier. J'avais besoin de défis et j’ai donc décidé que je devais sortir de ma zone de confort pour mieux m’accomplir.  

Il y a peu, j’ai trouvé une annonce de l’organisation locale non gouvernementale (LDA  Georgia) qui cherchait des jeunes pour les envoyer en France dans un projet de volontariat d’Erasmus  SVE. Parce que je parle français depuis mon enfance, et que c'est très rare dans ma ville natale, j’ai tenté  ma chance. Fort heureusement, ma candidature a été sélectionnée et j’ai passé 12 mois inoubliables de  ma vie à Bordeaux, en France, dans le pays de mes rêves.  

Cette année en France a été ́enrichissante. Cette expérience m’a permis de me professionnaliser  et j’ai pu découvrir un monde interculturel. Dans mon organisation d’accueil (la MEBA), avec  des représentants de 10 pays européens, nous avons effectué des animations interculturelles  sur la découverte des cultures européennes de manière ludique en direction d’un public jeune : animations théoriques sur les institutions européennes, gastronomies européennes... En un mot, j’étais ambassadrice de la Géorgie et devais en présenter la meilleure image au public. Cette expérience m’a aidé dans mon futur projet d’orientation  professionnelle. 

Tout au long de mes études et de mon parcours professionnel, les sciences de l’information et de  la communication sont restées au centre de mon intérêt. En outre, après être rentrée en Géorgie,  j'ai travaillé 18 mois en tant que chargée des relations publiques et de la communication (LDA GEORGIA). 

En parallèle, j’ai continué mon master à l’université de Koutaïssi ATSU, en  sciences humaines, parcours affaires publiques et j’ai fait un projet d’échange universitaire Erasmus à  l’Université de Versailles UVSQ.  


Malheureusement, ce programme d’échange a été raccourci à cause de la pandémie, mais j’ai pu observer de grandes différences  entre les systèmes éducatifs français et géorgien. En France, on  respecte la valeur du temps et on ne fait que des cours utiles pour un métier. A l’inverse,  en  Géorgie beaucoup de temps est consacré à des cours très éloignés  de notre propre métier, que nous  n’utiliserons jamais. Par conséquent, j’ai décidé de poursuivre mon  master en France. 

Après avoir terminé mes études en France, j’envisage de rentrer en Géorgie où je souhaite  travailler dans le secteur public pour mettre en œuvre toutes les connaissances acquises, élaborer et développer correctement les stratégies de communication et créer une meilleure image publique non seulement au niveau local mais aussi international. 

Je suis sûre que pour nous, citoyens d’un petit pays en dehors de l’UE, l’éducation française est une des clés de notre développement personnel ou professionnel.

 




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.