s'inscrire / se connecter
La France à la pointe de l’Intelligence Artificielle

Les Start Up françaises à la pointe d' l'Intelligence Artificielle (IA)

Face aux géants américains, la France, riche d’un tissu d’ingénieurs très qualifiés et d’une appétence pour les technologies futuristes, tire son épingle du jeu avec succès. Depuis un an, de nombreuses start-ups spécialisées dans l’intelligence artificielle et le "machine learning" - l’apprentissage des machines au contact des hommes- ont vu le jour.

Créée en 2015 par trois ingénieurs de l’école polytechnique, Julie Desk, une assistante personnelle dotée d’une intelligence artificielle, a levé début mars 600.000 euros auprès du fonds Smart Investment for Disruptive Entrepreneurs (SIDE), qui soutient les start-up tech et digitales. Précurseur dans le domaine de l’intelligence artificielle en France, la start-up se veut "un acteur clé de la nouvelle révolution des interfaces Homme-Machine", assure Julien Hobeika, son PDG.

La start-up Jam, lancée en avril 2015 par l’entrepreneure Marjolaine Grondin, connaît également un succès croissant. En janvier dernier, Jam a levé 1 million d’euros auprès du fonds d’investissement ISAI spécialisé dans les sociétés sur Internet. Spécialement conçu pour les étudiants, Jam est un "partenaire et ami" qui répond par SMS à toutes leurs demandes. Le logiciel permet de trouver une idée de cadeau, le bar le plus proche avec un "happy hour", un stage, un studio ou encore les horaires des séances de cinéma.

Les start-ups Wiidii, TellMePlus, AntVoice ou encore Regaind ont également multiplié de jolies levées de fonds au cours de ces derniers mois, prouvant ainsi qu’en France, l’intelligence artificielle a le vent en poupe.

Pour en savoir plus :
Les Échos
La Tribune