s'inscrire / se connecter

Sites pays et partenaires

Membres :
0 200 500 1000 2000 5000 10000+
Isaura - Iscaketory

 

 

Isaura

 

Après avoir fini ses études de français au CLA Besançon - Université de France Comté, Isaura a ensuite continué ses études chez Le Cordon Bleue de Paris pour poursuivre son diplôme de pâtisserie en 2010. Après son retour en Indonésie, Isaura gère sa propre première pâtisserie, Iscaketory, sise à The Food Hall, Senayan City.

Iscaketory est une pâtisserie de spécialité française produisant des croissants, croques monsieur, financiers, pains au chocolat, gâteaux aux carottes…

 

 contact : [email protected]

 

 

 

 

1.       Pourquoi avez-vous choisi la France pour vos études ?

La France gère sa pâtisserie très différemment que d’autres pays. Dans les pays industriels comme l’Allemagne, on produit des pâtisseries avec la machine avec un système industriel. Et leur manière de production ne me convient pas. J’aime tout ce qui est fait maison, car cela donne un goût très particulier. C’est pourquoi j’ai décidé d’apprendre la pâtisserie dans son pays d’origine qu’est la France.

 

2.       Pourriez-vous nous raconter votre expérience en France en tant qu’étudiant ?

Les Français sont très différents des Indonésiens au niveau de la mode de pensée. C’est l’influence de l’environnement évidemment. C’est pourquoi quand il s’agit de rédiger un essai, j’étais très faible. J’observais, puis j’ai réalisé que c’était une question de la mode de pensée. Donc, pour être forte en essai, il me fallait changer ma mode de pensée et commencer à adopter celle des Français.

Puis, j’ai réalisé aussi que les Français sont plus disciplines et persévérants. Ils m’ont beaucoup appris sur cela. Durant mon stage, du 6h du matin à 11h du soir par jour, on devait se tenir prêt, avec seulement un repos dans l’après-midi.

Un jour, j’étais tenue de préparer 10 litres de crème pâtissière, mais j’ai oublié d’y rajouter la vanille. Chaque fois on préparait une crème, on en faisait en grande quantité. Bref, la mienne a été refusée. Alors, j’ai dû refaire. C’était une expérience précieuse pour moi qui m’a appris de faire plus d’attention à chaque pas de préparation. Les Français, ils sont obsédés par la perfection.

 

3.       Qu’est-ce qui a motivé votre choix de revenir travailler en Indonésie ?

Je rêvais d’appliquer les recettes que j’ai apprises en France et de les introduire au public indonésien. Mais, il faut un peu modifier, les adapter au goût des Indonésiens. Et je vois que l’Indonésie est un énorme marché potentiel pour la pâtisserie française.

 

 

4.       Pourriez-vous nous raconter votre expérience d’entreprenariat ?

Au début j’aimais faire mon stage au Plaza Athénée, l’un des hôtels de luxe en France très fameux à l’époque. Mais mon chef a préféré que je fasse mon stage à l’Hôtel Le Meurice.

Mais je ne regrette pas sa décision. En faisant mon stage là-bas, j’ai appris beaucoup de choses, j’ai vécu plein d’expériences. C’est aussi parce que Le Meurice propose plein de services : petit déjeuner, fête de mariage, événements… J’étais même impliquée pour assurer le service de traiteur du tournage du film « Minuit à Paris ». Le Meurice offre également une grande variété des produits pâtissiers comme brot, macaron, etc.

Pas seulement cela, pendant mon stage de 6 mois chez Le Meurice, j’ai témoigné la préparation de son surclassement désormais 3 étoiles. J’ai vu comment la préparation s’est faite. Pour moi, c’est une expérience inoubliable.

Puis, maintenant j’ai créé ma propre pâtisserie, Iscaketory – avant ça s’appelle Isaura Cake – que j’ai commencé sur Instagram en février 2011. Au début, ce n’était que mes amis français qui commandaient. Puis, j’ai suivi plein de salons culinaires à Jakarta et les villes autour. J’ai tout fait par moi-même : réception des commandes, fabrication des pâtisseries, livraisons. Puis, Isaura Cake était petit à petit reconnu par le public et son grand progrès, c’était quand on m’a confié d’être l’un des fournisseurs du mariage d’une célébrité indonésienne qu’est Ananda Nicola.

Après cela, je suis devenue l’un des membres du « Chef Nation ». On était quatre : Zinnia Sompti (Présidente de l’Association des Graphistes indonésiens), Rey Jhonson (alumni du Cordon Bleue qui vient d’ouvrir son restaurant, Fish by Kokiku), Audi Jami (fondateur de Maple and Oak à Menteng) et moi. Grâce à cela, on commence à nous connaître.

Fin 2012, un café à Jakarta a offert Isaura Cake de devenir son fournisseur. Au début, c’était la galette des rois, j’ai tout fait par moi-même. On commence après à reconnaître Isaura Cake par son gâteau français, sa galette des rois. Le 28 septembre 2017, j’ai finalement ouvert ma propre pâtisserie, Iscaketory (Isaura Cake Factory) à Crumble Crew SCBD. On a déménagé. Maintenant, on est à The Food Hall – Senayan City.

 

 

5.       Que pensez-vous que votre expérience en France vous ait apporté dans votre carrière / entreprise ?

Iscaketory est ma première pâtisserie à moi. J’ai conçu sa cuisine depuis chez moi. Je m’inspire beaucoup de mes expériences durant ma période de stage chez Le Meurice. Mais, les recettes que j’ai apprises là-bas ne peuvent pas être appliquées comme elles sont parce que les Indonésiens ont un goût différent. On n’est pas habitué au goût que pourraient donner les recettes françaises. Par exemple, pour certains types des crèmes au fromage ou des beurres. Les Indonésiens sont plus habitués à la crème au fromage américaine. C’est un grand défi pour moi. Après, il y a cette différence de température entre la France et l’Indonésie.

Notre cuisine a été conçue exprès comme ça. Elle est ouverte et transparente de sorte qu’on fasse attention à sa propreté. Propre, bien rangée comme les cuisines françaises. En France, vous serez surprise de voir comment les cuisines restent propres même en pleine activités. Ce principe, je l’applique dans la cuisine de ma pâtisserie. En plus, on a aussi cet atelier où les participants peuvent apprendre à faire des gâteaux à la française.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    

 

 

 

 

I S C A K E T O R Y

 

 

 

magasin à Crumble Crew SCBD (2018)