Du  Jeudi 24 mai Au   Mercredi 30 mai
 
Organisées dans le cadre de la Saison culturelle de l’Institut français du Maroc depuis 2012, les Nuits du Ramadan accompagnent ce grand moment annuel de spiritualité qu’est le Ramadan. Elles mettent en avant les valeurs universelles de dialogue, de respect, de tolérance et de partage.

Pour cette édition 2018 des Nuits du Ramadan, le rendez-vous est donné du 24 au 30 mai 2018. Pendant une semaine, 12 villes au Maroc deviendront des lieux de dialogue des musiques du monde. Les Nuits du Ramadan feront battre le cœur des villes marocaines avec pas moins de 16 concerts à Agadir, Casablanca, El Jadida, Essaouira, Fès, Kénitra, Marrakech, Meknès, Oujda, Rabat, Tanger et Tétouan.

Découvrez la programmation par ville pour les Nuits du Ramadan

Mettant à l’honneur les voix de femmes, le Festival invitera le public à découvrir quatre grandes artistes internationales à travers une programmation éclectique aux sonorités funk, soul, blues, mandingue, africaines et marocaines.

L’Institut français du Maroc est heureux de vous présenter ces 4 grandes artistes.

OUM

Oum, chanteuse exceptionnelle au regard étincelant, inspirée par le jazz et l’Orient. Oum, c’est une syllabe que l’on dit en fermant les lèvres. Oum, prénom immédiatement familier, suave évocation de la plus mythique des chanteuses orientales, Oum Kalsoum, mais aussi de ce « Om » où les Hindous font entrer le monde entier. Oum El Ghaït Benessahraoui s’est très tôt essayée au jazz et à la soul. Ses deux premiers albums et ses prestations chaleureuses lui permettent de conquérir un public fidèle au Maroc. Déjà, la jeune femme étonne par l’étendue de ses capacités non seulement vocales, mais aussi d’écriture, puisque c’est elle qui écrit et compose ses chansons.

MONICA PEREIRA

Chanteuse d’origine cap-verdienne et bissau-guinéenne, Monica Pereira compose avec talent, à partir de ses racines multiples, un somptueux voyage musical qui nous transporte depuis Paris jusqu’au Brésil en passant par la terre de ses ancêtres. Quelques mois après la sortie de son second album « Mulher Do Sol » (ou « Femme du soleil »), Monica répond à l’invitation de l’Institut français pour une tournée marocaine accompagnée de musiciens virtuoses. Entre ballades langoureuses et rythmes entraînants se mêlant à merveille à sa voix suave, Monica fait vibrer avec beaucoup de grâce sentiments et émotions. Sa présence sur scène est spontanée, généreuse et charismatique, à l’image de ses chansons..

DORSAF HAMDANI

Ce pourrait être une rencontre un après-midi d’hiver, ou dans l’ombre d’une maison amie, un jour écrasé de soleil. Entre ces deux femmes immenses et secrètes, il y aurait de la pudeur et des confidences, l’instinct du partage et un immense respect. Ce n’est pas à un duel de divas que nous invite Dorsaf Hamdani en chantant Barbara et Fairouz. « J’avais envie qu’elles se parlent l’une à l’autre », dit-elle simplement. Un peu comme si Dorsaf devenait une sœur de ces deux grandes aînées si lointaines et si proches l’une de l’autre. Il fallait créer un climat propice entre musiciens tunisiens et français pour cette interpénétration des imaginaires autour de la Méditerranée d’aujourd’hui. Et, de fait, on est forcément surpris d’avoir l’impression de ne pas distinguer entre deux univers, outre la langue dans laquelle chante Dorsaf. Mélodies nées au Liban ou en bord de Seine semblent être du même matériau, de la même palette, des mêmes humeurs. Le pétillant de Fairouz semble éclairer les spleens de Barbara, qui donne son intelligence si pointue aux romantismes de la chanteuse orientale.

ALSARAH & THE NUBATONES

Alsarah & The Nubatones est né à la suite de plusieurs conversations lors de dîners entre Alsarah et Rami El Aasser sur les ‘chants traditionnels’ soudanais, le modèle de migration moderne et les échanges culturels entre le Soudan et l’Egypte, avec un amour commun pour la richesse des musiques au mode pentatonique. Depuis leur premier concert en octobre 2011, le groupe s’est produit aux Etats-Unis et à l’international dans de nombreux prestigieux festivals et salles de concerts. Acclamés par un public qui mélange les âges et les origines, les Nubatones ont prouvé à maintes reprises que l’esprit franchit toutes les barrières culturelles et linguistiques.

Merci à nos Partenaires :

TOTAL

Total Maroc s’est engagé à favoriser pour le plus grand nombre l’accès à la culture et à la pratique artistique, vecteurs d’éducation et de cohésion sociale. À travers son soutien à la Saison culturelle France-Maroc promue par l’ambassade de France et animée par l’Institut français du Maroc, Total Maroc contribue à cette ouverture et s’inscrit dans le développement de l’industrie culturelle marocaine.

Source : if-maroc.org

Mais aussi