Inscription à la newsletter
s'inscrire / se connecter

Sites pays et partenaires

Membres :
0 200 500 1000 2000 5000 10000+
Actualités
Partager sur :

Programmation culturelle de la PFUE : ouvrir le dialogue entre jeunes européens

17 janvier 2022 Affaires
Vue 613 fois

La Présidence française de l’Union européenne qui a commencé le 1er janvier dernier s’accompagne d’une programmation culturelle pluridisciplinaire, mettant en lumière toute la diversité de la culture européenne. Plus d’une centaine d’événements (spectacles, concerts, expositions, mise en valeur du patrimoine, colloques) se tiendront pendant six mois sur l’ensemble du territoire européen pour permettre notamment aux jeunes européens de se rencontrer et de dialoguer.

 

Jusqu’au 30 juin, la France préside le Conseil de l’Union européenne, avec un programme défini autour de plusieurs ambitions : une Europe "plus souveraine, un nouveau modèle européen de croissance et une Europe humaine, fière de sa culture, confiante dans la science et le savoir". Aussi la France, "convaincue que la culture contribue à forger, parmi les Européens, un sentiment partagé d’appartenance et un lien de cœur" a-t-elle décidé de la placer au cœur de sa présidence.

 

La culture au cœur de la PFUE

 

Le patrimoine, les arts vivants, la littérature et la musique constituent "un bien commun que nous nous devons de préserver et de transmettre à tous", comme l’écrit la ministre de la culture dans la présentation de cette PFUE culturelle. C’est dans cet esprit que sont programmés une série d’événements qui ont à cœur de montrer toute la force des échanges culturels et de créer "les conditions d’une culture responsable, une culture
qui prend en compte les enjeux de diversité, d’égalité et de développement durable".

Trois grands types de manifestations sont inscrites au programme de ce semestre :

  • des événements institutionnels qui réuniront les États membres et les professionnels de la culture de tous les domaines ;

  • une dizaine de projets emblématiques qui incarnent "les valeurs et le sens" de cette présidence ;

  • une centaine de manifestations culturelles portées par des établissements publics relevant du ministère de la culture, des collectivités territoriales et/ou des acteurs issus de la société civile et du monde associatif.

 

Des événements phares, temps forts d’une programmation pour les jeunes

 

Parmi les temps forts et structurants de la programmation culturelle, plusieurs grandes manifestations emblématiques concernent les jeunes européens, qu’ils soient eux-mêmes créateurs ou la cible de la programmation. Plusieurs de ces projets souhaitent en effet ouvrir un dialogue entre les jeunes européens et les réunir au sein de projets culturels et fédérateurs. Parmi ceux-ci :

  • Danse l’Europe ! qui souhaite placer dès ce mois de janvier "des corps dans la même vibration partout en Europe", est une application qui va permettre à tous, jeunes et moins jeunes, amateurs de danse ou non, "de se rassembler pour partager un instant dansé dans de multiples lieux culturels de différentes villes européennes, mais aussi à domicile, en entreprise, dans des écoles, dans l’espace public, seul ou en groupe" ;

  • L’Étoffe de l’Europe, un aménagement scénographique et artistique du siège au Conseil de l’Union européenne du 1er janvier au 30 juin dans les bâtiments du Conseil de l’Union européenne à Bruxelles (Belgique). Cet aménagement spectaculaire né de l’imagination de jeunes créateurs, fait de tissus et de liens réels ou virtuels, "illustre le resserrement des liens nécessaire à une relance que construisent ensemble les 27 pays de l’Union européenne, tout en incarnant leur diversité culturelle" ;

  • Traversées d’Europe, une exposition collective de jeunes photographes, organisée du 20 janvier au 27 février sur les grilles du Jardin du Luxembourg à Paris, qui porte "un regard singulier sur l’Europe" pour en dresser "une cartographie sensible et composite" ;

  • Une Nuit des idées à l’échelle européenne,  mise en place le 27 janvier, dans le monde entier, en Europe et au Collège de France à Paris. Initiée par l’Institut français, cette Nuit  est une "manifestation globale", composé de trois volets : l’organisation de 26 Nuits des idées dans chaque pays membre de l’Union européenne, la mise en place de dialogues entre de grandes figures intellectuelles au sein de l’Union européenne et la mise en œuvre d’un forum de la jeunesse européenne au Collège de France, qui réunira deux jeunes de chaque pays de l’Union ;

  • Sorties d’écoles, une exposition de jeunes artistes du 28 janvier au 1er mai au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, conçue en partenariat avec la Grande Halle de La Villette de Paris, qui se présente comme l’aboutissement d’une coopération exceptionnelle entre les deux établissements. Cette exposition met en effet en lumière "le savoir-faire et le rayonnement international des écoles d’art françaises, au travers d’une sélection de 28 artistes récemment diplômés, vitrine exceptionnelle sur la jeune création française".

  • EuroFabrique, du 7 au 10 février 2022 au Grand Palais à Paris, une manifestation d’art et de design qui donne la parole à la jeunesse européenne pour "interroger l’idée d’Europe et imaginer son futur", dans un Grand Palais Ephémère transformé pour l’occasion en un vaste espace d’expérimentation, à la fois fabrique, laboratoire et assemblée. Pendant quatre jours, 400 étudiants d’écoles supérieures d’arts françaises et européennes de 14 pays, se réuniront pour "interroger et inventer des formes d’une nouvelle Europe" ;

  • La jeunesse met l’Europe en musique, du 19 au 26 février à la Philharmonie de Paris, avec un orchestre de 120 jeunes musiciens issus des 27 pays de l’Union qui reflète une "volonté de fédérer des jeunes musiciens à l’échelle de l’Union européenne et de leur faire partager les valeurs et l’enthousiasme de personnes qui se rassemblent pour jouer en harmonie" ;

  • L’Europe en BD, en mars sur les grilles du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, une exposition qui a pour objectif d’illustrer la construction européenne en bulles, afin de réunir des publics de tous les âges, et en particulier les jeunes, "sur les grands moments fondateurs de notre histoire commune".

 

De nombreux autres événements sont à découvrir dans le dossier de presse très riche de cette PFUE culturelle :

Lire le dossier de presse

 

 




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.