Parler de cuisine – de la cuisine française– c’est parler de joie de vivre, de légèreté,
d’optimisme, de bonheur – ce sont ces idées-là qui vous viennent à l’esprit lorsqu’on parle de la France. Alain DUCASSE

Plus de 2000 chefs cuisiniers répartis sur les cinq continents ont pris part à ce festival gastronomique afin de rendre hommage à la cuisine française.
En Ouzbékistan, le restaurant Cinara’s a accueilli un dîner de gala réunissant 260 personnes, qui ont pu déguster un menu gastronomique, afin de faire vivre la chaleur, la convivialité et l’ouverture de la cuisine française fidèle à ses traditions : raffinée, conviviale, saine et respectueuse de son terroir.

Le dîner du 21 mars au Cinara’s a enrichi cet événement devenu traditionnel par le régal des sens, en ajoutant la musique, les parfums et les arts plastiques. Le goût et l’aspiration à la beauté de Natalya Moussina, tout comme son talent d’organisatrice hors pair, ont permis d’exposer les tableaux de Babur Ismaïlov, Inna Sandler, Yulia Drobova, Djamol Ousmanov ; d’apprécier les prestations d’artistes, des mélodies de l’accordéon, l’intervention de Nodira Ziakhanova et Anvar Rakhmatoullaev.

Cette année encore, "Goût de France" a permis de déguster un dîner préparé avec l’ensemble de l’équipe de Caravan Group, sous la supervision du chef français Laurent Favier, propriétaire du restaurant Chai Nous Comme Chez Vous, sur l’Ile de Ré, et du Maître Boulanger Bruno Dinel, invités par l’ambassade de France. Tous les convives ont pu mesurer la richesse des savoir-faire de la gastronomie française, résultat d’une civilisation, d’une culture et d’un art de vivre, que les cuisiniers ouzbeks de Caravan ont su s’approprier et rendre savoureux.