Inscription à la newsletter
s'inscrire / se connecter

Sites pays et partenaires

Membres :
0 200 500 1000 2000 5000 10000+
Actualités
Partager sur :

Mosaïque française. Histoires de la vie étudiante en France: Karina Rejs-Soucane

10 juin 2022 Communauté
Vue 35 fois

Aujourd'hui, nous vous proposons une mosaïque française réalisée par Karina Rejs-Soucane, diplômée en ingénierie biomédicale à l'Université technique de Łódź (IFE) et en gestion et ingénierie de production à l'Université technique de Łódź (IFE). Elle est boursière de la Fondation de l'Université technique de Lodz pour les étudiants les plus talentueux, boursière du programme Erasmus+ (Université des sciences appliquées de Haute-Autriche à Linz, spécialisation Biomedizintechnik et IN&MA à Châlons-en-Champagne, spécialisation : gestion et ingénierie de la production) et lauréate de la bourse du recteur de l'Université technique de Lodz pour ses résultats académiques.

Karina raconte l'histoire de son séjour d'un an en France et de ses études à l'IN&MA de Châlons-en-Champagne :

 

  • De quoi aviez-vous le plus peur ?

Je suis allée en France pour la dernière année de mon Master. En outre, j'ai effectué un stage dans une entreprise de fabrication française. J’ai rédigé ma thèse et j'ai été cheffe d'un projet logistique franco-allemand à l'usine Mannesmann. Cela a demandé beaucoup d'autodiscipline et d'engagement. J’avais beaucoup de doutes, je me demandais si j’allais être à la hauteur de toutes les attentes.

  • Quel a été votre voyage préféré ?

L'un de mes voyages les plus mémorables était à Bordeaux. À chaque pas, j'ai ressenti l'esprit de la France du XIXe siècle. J'étais de bonne humeur dès le début et pas seulement grâce aux boissons locales. La ville est à la fois ancienne et étudiante, pleine de vie le week-end et calme dans les parcs de la ville.

  • Quel a été votre endroit préféré ?

Épernay est devenu mon endroit préféré. J'ai eu le coup de foudre pour cette petite ville française, ses petites rues où coulent le champagne et l'histoire, qui rappellent les fêtes napoléoniennes. De plus, en juillet 2020, j’y ai dit « oui » à celui qui est désormais mon mari.

  • Regrettez-vous de ne pas avoir fait quelque chose? Si oui, quoi ?

Même si, à l'instar d'Édith Piaf, j'aimerais chanter « ... je ne regrette rien...  », je regrette un peu de ne pas avoir réussi à visiter plus de belles régions en France. La pandémie a contrecarré mes projets de voyage. Cependant, je crois que tout est devant moi.

  • Quelle est, selon vous, votre plus grande réussite ?

Je pense que ma plus grande réussite a été d'apprendre suffisamment le français en neuf mois pour communiquer librement dans un environnement professionnel et universitaire. Lorsque je suis allée en France, j'étais très réservée en raison de ma connaissance limitée de cette langue. Grâce au contact quotidien avec le français, je suis rentrée en Pologne plus confiante dans mes compétences linguistiques.

  • Citez une différence entre les établissements polonais et français.

Il me semble que l'une des différences est la pause déjeuner. En France, le caractère sacré du repas de midi est respecté tant au travail qu'à l'université. Cela implique qu'il y a une pause entre les cours du matin et de l'après-midi. Les cours se terminent donc plus tard, mais vous pouvez compter sur un repos entre les cours.

  • A quelle figure de la culture ou de la science française vous identifiez-vous ?

Depuis que je suis enfant, c'était et c'est toujours Marie Skłodowska-Curie. Je me souviens avoir lu sa biographie alors que j'avais dix ans et avoir simplement voulu être comme elle. Au cours des années suivantes de ma formation, je me suis encore rapprochée d'elle, en menant des projets de recherche scientifique dans le domaine de l'ingénierie biomédicale en Pologne et en Autriche. Comme la lauréate du prix Nobel, j'aime apprendre les langues étrangères. Je pense que nous partageons également la même passion pour le dépassement de soi.

  • Quel est votre plat français préféré ?

Il s'agit d'une soupe à l'oignon, particulièrement populaire à Paris. Il convient parfaitement comme plat d'automne et d'hiver. Les Français n'aiment pas les soupes, contrairement à nous, les Polonais. Ainsi, en mangeant une soupe à l'oignon en France, je me sentais comme une représentante de ma patrie.

  • Avez-vous un mot ou une expression que vous aimez beaucoup en français ? Lesquels?

C'est sans doute « ça passe ou ça casse ». Je l'ai dit plus d'une fois à l'université ou pendant un stage. Je me rappelle combien de fois je l'ai répété dans ma tête lorsque j'ai dû faire une présentation ou prendre une décision stratégique dans une entreprise.

  • Quel mot les Français utilisent-ils à mauvais escient ?

Sur le podium, il y a certainement « alors », « d'accord », « du coup ». Ce classement est bien sûr très subjectif.

  • Quel est votre film français préféré ?

Sans aucun doute, c'est le film français "Bienvenue chez les Ch'tis". C'est une comédie qui m'a fait ressentir toute la gamme des émotions - du rire, de la surprise, de l’émoi pendant la scène avec la légendaire chanson "I Just Called to Say I Love You". Comme j'ai toujours été passionnée par les différences culturelles et linguistiques, ce film a été pour moi un plaisir incontestable.

  • Si vous pouviez changer une chose, quelle serait-elle ?

J'opterais certainement pour une attitude moins formelle dans l'entreprise où j'ai fait mon stage. Il ne faut pas oublier que la meilleure façon de parler travail avec les Français, c'est autour d'un café, donc vous buvez beaucoup de café. Au début, ignorant cette règle non écrite, j'ai souvent sauté ce rituel, me privant ainsi de conversations inspirantes avec des collègues.

  • La chose la plus inutile que vous avez mise dans votre valise ?

Vestes et bottes d'hiver. Je ne les ai pas portées une seule fois car l'hiver en France ressemblait à notre automne polonais.

  • Votre souvenir le plus précieux.

C'est un livre qui m'a été offert par mon inestimable professeur Clarisse après avoir soutenu mon mémoire de Master en France. Grâce à ce livre, toute ma bibliothèque personnelle sent la France…

  • Comment résumez-vous votre séjour en un mot ?

Accomplissement

 

 

 

 

 




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.