s'inscrire / se connecter

Sites pays et partenaires

Membres :
0 200 500 1000 2000 5000 10000+
Campus France
République tchèque
CAMPUS FRANCE
Le français, passeport pour les destinations francophones

Jakub portrait

Jakub, étudiant de la VSE, apprend le français depuis l'âge de 12 ans. Grâce à son niveau en langue, il a effectué un ERASMUS en Belgique et travaille maintenant pour l'entreprise ADP. Il nous raconte l'importance de la langue française pour lui.

Comment avez-vous appris le français ?

J’ai appris le français au "gymnazium", en Tchéquie, l'équivalent du lycée en France. J'avais alors 12 ans et devais choisir une langue étrangère que nous souhaitions apprendre. J'ai donc commencé à apprendre le français en 3e année mais en raison de nombreux changements de professeur, mon niveau n'était pas très élevé. Néanmoins, j’ai commencé à étudier par moi-même durant mon temps libre car le français et la culture francophone m’attiraient particulièrement. A 16 ans, j'ai acheté un livre de préparation et je me suis imposé un défi : passer les examens du DELF. L'effort demandé était alors considérable pour moi, mais j'ai finalement obtenu le diplôme tant convoité à l'âge de 17 ans.

En quoi l’apprentissage du français a été déterminant pour vos études et votre carrière ?

Le français a considérablement déterminé mon échange Erasmus en Belgique et mon travail actuel. Tout d'abord, au cours du 1er cycle de mes études universitaires, je voulais participer au programme Érasmus mais ma moyenne en anglais n’était pas assez élevée pour réaliser des études dans un pays anglophone.Je me suis alors rendu compte que le meilleur échange Erasmus pour moi serait en français.

Par la suite, j'ai recherché un travail dans lequel je pourrai mettre en application à la fois mes connaissances en économie et mes connaissances linguistiques. Mon expérience d'échange et d'autres facteurs ont alors été déterminants. Mon employeur actuel, Automatic Data Processing (ADP), où j’occupe le poste de Gestionnaire de paie, remplit tout à fait ces conditions.

Le français continue-t-il d’occuper une place dans votre vie personnelle et professionnelle ?

Oui, sans aucune doute. Une fois que vous avez appris une langue à un aussi bon niveau, c’est difficile d’arrêter. Mais après tout pourquoi arrêter ? Je suis heureux comme ça !

Quels sont vos projets pour la suite ?

Je voudrais étudier au Canada, ou au moins y aller en voyage. C’est un pays qui m’intéresse depuis toujours et de plus en plus au cours de ces dernières années. Ce rêve reste et devient de plus en plus présent dans mes pensées.

Sur le court terme, j’aimerais aussi passer les examens DALF. Pour moi, c'est une nécessité car j'ai obtenu le DELF en 2012 et mon niveau a depuis beaucoup augmenté.