s'inscrire / se connecter
Business France

Le géant de l’e-commerce chinois s’implante à Paris

 

En octobre dernier, le géant chinois de l’e-commerce Alibaba avait manifesté son souhait de venir s'implanter en France. Cet intérêt semble se confirmer, avec l’annonce de l’ouverture à Paris d’une « ambassade » Alibaba.

La promesse de Jack Ma

Jack Ma, le fondateur d’Alibaba, a confirmé au cours d’un entretien avec François Hollande l’intention du groupe d’ouvrir une « ambassade » à Paris pour octobre 2015. Cette structure permettrait d’aider les entreprises françaises à utiliser la plateforme d’e-commerce pour la vente de leurs produits.
Les modalités de mise en œuvre de ce projet demeurent floues. Mais le président français et le magnat chinois auraient évoqué le développement par La Poste d’une chaîne logistique européenne pour le groupe chinois

 

Un hub dans l’Hexagone

L’annonce survient après plusieurs mois de tractations entre le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius et Jack Ma. En mai 2014, les deux hommes avaient signé un accord pour aider les entreprises françaises à exporter en Chine. Le but : promouvoir les marques tricolores bien connues des consommateurs chinois, comme L’Oréal et Clarins, et leur en faire découvrir de nouvelles.

Ces négociations ont franchi une nouvelle étape en octobre dernier : les représentants des deux pays ont évoqué l’ouverture d’un hub en France.

 

La France : un enjeu de développement et de marketing

Dans la stratégie de conquête du groupe, le choix de la France paraît judicieux. Ses habitants semblent avoir adopté le concurrent d’Amazon : fin 2012, Alibaba comptait dans l’Hexagone près de 500 000 entreprises utilisatrices, soit une hausse de 56 % en un an. Selon une étude Médiamétrie/Netratings, en janvier 2014, le site d’e-commerce aurait attiré plus de 3,4 millions de visiteurs uniques sur le territoire français.

L’installation du groupe en France joue aussi un rôle dans l’image de la marque. Jusqu’ici, le succès d’Alibaba repose sur la vente de produits à faible prix et à la qualité incertaine. En mettant un pied dans un pays connu pour ses industries de luxe, l’entreprise chinoise vise une montée en gamme.

 

À la conquête du marché occidental

Via la France, le géant de l’e-commerce espère progresser rapidement sur le marché occidental. Une orientation internationale confirmée par la nomination récente de Daniel Zhang, artisan de l’expansion de la firme chinoise, au poste de directeur exécutif.