s'inscrire / se connecter
40e Festival des Musiques métisses

Angoulême, capitale du son métissé

 

Unique dans le paysage festivalier en France, les Musiques métisses d’Angoulême met en scène la diversité musicale des pays du Sud. À l’affiche de sa 40e édition, qui se tiendra le week-end de la Pentecôte, des artistes de renom.

 

Un festival engagé dans le renouveau musical

Rendre hommage à la diversité musicale du monde, tel est la raison d’être du Festival des Musiques métisses d’Angoulême. À l’époque de sa création en 1975, c’est un festival pionnier par sa programmation : elle reflète la diffusion, en France métropolitaine, de la musique d’outre-mer et d’Amérique latine. Quarante ans plus tard, la manifestation est fidèle à ses principes premiers : elle donne plus que jamais lieu à un dialogue des cultures.

Au Festival des Musiques métisses résonnent des sons venus de territoires lointains – Afrique, Amérique latine, Caraïbes –, des mélodies traditionnelles revisitées par les nouvelles technologies. Les styles musicaux se mélangent de manière inédite. On croise des artistes peu médiatisés en France mais reconnus dans leur pays d’origine. Ils se produisent aux côtés de musiciens de l’Hexagone inspirés par ces rythmes exotiques. Le Festival des Musiques métisses entend renouveler le paysage musical métropolitain et se démarquer de l’habituelle programmation des grands festivals européens.

 

La référence de la scène multiculturelle

À l’instar du Printemps de Bourges ou des Francofolies de La Rochelle pour la musique européenne, le Festival des Musiques métisses est une référence en matière de « musiques du monde ». De fait, la manifestation a été la première en France à mettre à l’affiche des noms tels que Compay Segundo, Salif Keita, Cheb Mami, Tito Puente et Ismaël Lô.

Grâce à son caractère international, le Festival des Musiques métisses a su s’exporter. Il compte désormais des petits frères au Japon, aux États-Unis, au Canada, en Afrique et au Brésil.

 

Trois jours d’effervescence musicale

Cette année, Angoulême s’enflammera sur des rythmes calientes entre le 22 et le 24 mai. À l’occasion de cette édition anniversaire, la programmation met à l’honneur ceux qui ont marqué l’histoire du festival : Tiken Jah Fakoly, Salif Keita, Akhenaton, Orange Blossom, Boubacar Traoré, Vaudou Game, Fada Freddy, Amadou Bagayoko

Parallèlement aux concerts se tiendront des rencontres littéraires et des ateliers pour la jeunesse. Les organisateurs attendent plus de 10 000 festivaliers venus de toute l’Europe. Un public composé de connaisseurs ou novices, mélomanes ou simples fêtards qui, une fois rentrés chez eux, contribueront à la diffusion de ces rythmes métissés.