s'inscrire / se connecter
Savoir gérer la suite d’un entretien d’embauche

L’entretien d’embauche est une étape décisive pour le candidat à un emploi. Mais tout ne se joue pas uniquement lors de la rencontre avec le recruteur : savoir gérer la période qui suit l’entretien permet d’augmenter les chances de décrocher un poste.

L’AUTO-ÉVALUATION COMME MOYEN D’ANTICIPER L’AVENIR

Au sortir d’un entretien d’embauche, vos méninges sont en pleine ébullition. Vous vous repassez les moments cruciaux, vos points faibles et point forts… tout cela est très frais dans votre tête, profitez-en !

Sortez votre calepin et prenez note : les informations obtenues sur le poste, les passages difficiles de votre entretien, les questions pièges, les moments où votre interlocuteur a montré de l’intérêt… Magnéto en main, entraînez-vous à perfectionner votre présentation et à faire face à vos handicaps.

Vous pourrez ainsi prendre du recul : votre présentation a-t-elle été suffisamment claire ? Avez-vous su mettre en avant votre expérience et vos compétences ? Un candidat à l’embauche est un commercial face au marché du travail : assumez ce rôle pour paraître plus confiant.

MANIFESTEZ VOTRE INTÉRÊT… EN METTANT LES FORMES

Il est temps de passer à l’offensive : le lendemain de votre entretien, envoyez un mail à la personne qui vous a reçu. Beaucoup de candidats négligent cette étape : les cabinets de recrutement considèrent pourtant qu’elle est capitale dans le processus de sélection. Cette démarche permet à la fois de faire bonne impression et de se rappeler au souvenir du recruteur.

Attention cependant à rédiger un mail irréprochable ! Après avoir rencontré votre interlocuteur, vous pouvez vous permettre un « Cher Monsieur/Madame » suivi de son nom. Mais pas de familiarités. Ne bâclez ni l’objet, ni les formules de fin de mail et, surtout, prenez garde aux fautes d’orthographe. Le respect de ces différents codes vous permettra de mettre en avant votre connaissance du monde de l’entreprise.

IDENTIFIER LES RESPONSABILITÉS ET ASSUMER LES POINTS FAIBLES

Pour ce qui est du contenu, commencez par remercier la personne pour le temps qu’elle vous a consacré et renouvelez votre intérêt pour le poste. Vous pouvez aussi livrer vos impressions sur l’entretien : pour cela, vos notes vous seront précieuses.

Démontrez – sans lourdeurs – que vous avez bien saisi les responsabilités liées à l’emploi convoité : mettez en avant les qualités qui vous permettront de les exercer. Présentez des arguments clairs sur l’intérêt de votre candidature sans nier pour autant vos points faibles : montrez plutôt comment vous envisagez de les surpasser. Si l’une des compétences requises pour le poste vous fait manifestement défaut, mettez en avant votre capacité d’adaptation en rapportant des exemples concrets de votre parcours.

Finissez votre mail par une question ouverte, en vous informant, par exemple, de la suite du processus de recrutement. Si le recruteur ne donne pas signe de vie dans un délai de 10 jours, vous pouvez le relancer par voie téléphonique. Procédez de la même manière que pour la rédaction de votre mail : après avoir synthétisé par écrit la teneur des propos que vous tiendrez, veillez à être à la fois bref, précis et courtois.