s'inscrire / se connecter
Les studios français de jeu vidéo

La France aux manettes de l’innovation

 

Première industrie culturelle au monde, le vidéoludique s’adresse désormais aux grands comme aux petits. Un marché en pleine expansion dans lequel la France affirme son savoir-faire à travers des créations mondialement reconnues.

Un marché mondial en plein essor

Autrefois réservés aux plus jeunes, les jeux vidéo fédèrent aujourd’hui des publics de tous âges. Le secteur est en pleine croissance : il devrait générer 99,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires dans le monde en 2016, selon le site d’intelligence économique Newzoo. Une dynamique à laquelle participent de grands studios français de jeu vidéo, reconnus non seulement pour leur créativité artistique mais aussi pour leur sens de l’innovation technologique.

Ubisoft, de « Rayman » à « Splinter Cell »

Véritable emblème national, Ubisoft compte parmi les dix éditeurs de jeux vidéo les plus importants au monde. Né en 1986, il a rencontré un succès planétaire en 1987 avec « Zombi », sa première création, inspirée de l’œuvre de George Romero. Le studio renouvellera l’expérience en 1995 avec le fameux « Rayman », qui se vendra à près d’un million d’exemplaires en deux ans. Vingt ans plus tard, Ubisoft est aujourd’hui coté en bourse et possède des studios dans le monde entier. Ubisoft Montréal, son antenne canadienne, a développé des best-sellers internationaux tels que « Tom Clancy’s Splinter Cell », « Prince of Persia » ou encore « Assassin’s Creed ».

 

Arkane, créateur de « Dishonored »

Spécialiste des jeux d’aventure inspirés des jeux de rôle (RPG), Arkane Studios a été fondé en 1999. Le studio s’est fait remarquer en 2002 avec « Arx Fatalis », sa première création. Mais c’est avec « Dishonored » qu’il est devenu un acteur incontournable du vidéoludique, en France et dans le monde : en 2012, ce jeu vidéo s’est imposé dans le top-5 des ventes en France, au Royaume-Uni et aux États-Unis. « Prey », le prochain titre d’Arkane Studios, a été présenté en juin 2016 lors de l’Electronic Entertainment Expo (E3) à Los Angeles. Il sera commercialisé en 2017.

Dontnod, petit dernier du jeu vidéo français

Créé en 2008, Dontnod Entertainment a pour devise la persévérance. Si « Remember Me », sa première production, n’a pas trouvé son public à sa sortie en 2013, le studio a rapidement su se faire une place dans le paysage du vidéoludique français. Plébiscité par la critique, « Life is Strange » a été le jeu vidéo le plus vendu en France en 2015. En juin 2016, Dontnod a annoncé qu’il serait prochainement adapté en série « live-action ».

Quantic Dream, quand le jeu vidéo fait son cinéma

Né en 1997, Quantic Dream est l’un des studios français de jeu vidéo les plus innovants. Renommées mondialement, ses créations, à l’image de « Beyond: Two souls », s’appuient sur des personnages au réalisme saisissant et des trames narratives dignes du septième art. Cette singularité fait de Quantic Dream l’interlocuteur privilégié du Centre national de la cinématographie (CNC), qui sollicite régulièrement son savoir-faire pour ses tables rondes sur le jeu vidéo. Le CNC gère en effet un fonds d’aide au jeu vidéo et un crédit d’impôt jeu vidéo pour soutenir la création et l’innovation dans le secteur du vidéoludique. Un coup de pouce public unique au monde.

 

Photos © Ubisoft et Dontnod