uk
fr
Sites locaux
Premier album de Benjamin Clementine

Quand la France révèle des talents anglais

 

Le premier album de Benjamin Clementine est sorti le 12 janvier dernier. Le musicien londonien a été découvert en 2013 dans le métro parisien par un producteur français. Retour sur le parcours de cet artiste qui clame son affection pour la France.  
 

Premier album et tournée en France de Benjamin Clementine

2_-_photo_-_benjamin_clementine__400Une voix dans le métro, un producteur envoûté, un bouche-à-oreilles qui mène tout droit au succès : l’histoire de Benjamin Clementine a tout d’un conte de fées urbain. Le jeune musicien de 26 ans a sorti son premier album « At least for now » le 12 janvier dernier. En tournée en France à partir de mars 2015, il passera par toutes les grandes villes : le 6 mars à Lille, le 10 mars à Marseille, le 19 mars à Paris et le 24 mars à Strasbourg.

 

Du métro parisien à la scène : l’ascension d’un musicien

À 20 ans, Benjamin Clementine quitte Londres pour Paris. C’est à cette ville qu’il dit devoir sa maturité, aussi bien artistique que personnelle. Durant quatre ans, il joue dans le métro. Des producteurs français finissent par le repérer : la maison de production Behind signe le musicien en juin 2013 pour un premier EP de trois titres. Le morceau Cornerstone le révèle au grand public.

La même année, les spectateurs des Trans Musicales de Rennes tombent sous le charme de Benjamin Clementine. Même s’il n’a encore que trois titres et quelques concerts à son actif, il est invité en résidence par les organisateurs, toujours à l’affût des talents de demain. D’autres festivals français ont contribué à la découverte du musicien : les Francofolies de La Rochelle, ou encore les Vieilles Charrues.

 

Anglais d’origine, Français de cœur

Lorsque Benjamin Clementine parle de son style musical, il évoque toujours la mélancolie du pianiste français Erik Satie. Il mentionne sa découverte de Jacques Brel, Charles Aznavour et Léo Ferré à son arrivée en France. Il clame haut et fort avoir beaucoup appris de ces artistes : ils l’ont convaincu que les mots comptaient autant que la mélodie d’une chanson.

Le musicien ne cesse d’affirmer son affection pour la France. Selon lui, les artistes y sont accueillis et accompagnés comme nulle part ailleurs.