s'inscrire / se connecter
CV : PASSER LE FILTRE DU ROBOT

CV : passer le filtre du robot

Pour aider les recruteurs, des robots effectuent un premier tri des CV. Quelques conseils pour ne pas être disqualifié d’emblée.

 

LES MOTS-CLÉS, LE SÉSAME QUI ENTROUVRE LA PORTE DU RECRUTEUR

 

 

Aujourd’hui, 95 % des grandes entreprises et la moitié des petites et moyennes entreprises sont équipées de robots qui scannent les CV. Savoir parler aux robots est essentiel pour rencontrer un recruteur bien humain. Pour capter l’attention des algorithmes, il faut utiliser sur son CV les bons mots-clés, ceux qui sont paramétrés par celui qui embauche.

Repérez les termes mentionnés sur l’offre d’emploi pour lister les savoir-faire et savoir-être recherchés : expérience professionnelle requise, compétences humaines souhaitées, logiciels à maîtriser, etc. Une fois cette liste établie, utilisez les mots-clés pertinents sur votre CV. Bien sûr, ils doivent correspondre à votre profil réel ! N’oubliez pas qu’un recruteur effectuera le second tri pour sélectionner les candidats qu’il souhaite rencontrer.

LE CV TROP ORIGINAL, UN ÉCUEIL À ÉVITER

 

Il est loin le temps où, pour attirer l’attention des recruteurs, on leur envoyait par courrier postal des CV esthétiques, graphiques et manuscrits. Trop de couleurs, de pictogrammes ou de tableaux brouillent le jugement du robot : il ne peut pas les décoder. S’il y a trop peu de texte, il risque également de vous éliminer.Techniquement, préférez des formats textes simples (.pdf ou .doc). Évitez les fichiers images (.jpeg ou .png) qui pourraient vous disqualifier d’office car le robot ne peut pas lire les informations qui y figurent. Le titre et le sous-titre de votre CV ont aussi leur importance : optez pour un titre facile à décrypter par les robots et pour un sous-titre plus précis où figurent vos compétences principales et vos objectifs de carrière.Enfin, le robot est un enfant : il a besoin qu’on lui répète plusieurs fois les choses pour comprendre. Ainsi, si vous avez trois expériences à des postes similaires (même en stage), n’ayez pas peur de réutiliser trois fois le même mot-clé.

 

MARQUER VOTRE DIFFÉRENCE RESTE UN AVANTAGE

Derrière le robot, il y a encore un humain. Et il n’a pas forcément envie que toutes ses recrues aient le même profil. Heureusement, la machine apprend vite et est désormais capable de comparer les données des profils les plus performants de l’entreprise avec celles des CV reçus. Elle sélectionne ainsi les profils à fort potentiel, en pariant sur leurs similarités comme sur leurs originalités de parcours. Alumni, c’est peut-être là que réside la clé de votre recrutement en France. Votre profil bilingue et international peut aisément sortir du lot et passer la barrière des robots. Votre lieu de naissance, le nom de votre lycée, votre double compétence linguistique, sont autant d’atouts à valoriser sur votre CV, en plus de votre cursus et de vos expériences en France. 

 

Photos © Pexels et Pixabay