s'inscrire / se connecter
Témoignage HO Thi Minh Trang

Ho Thi Minh Trang est chargée de communication au Pôle d’activités francophones de Vientiane au Laos dans le cadre du programme de Volontariat international de la Francophonie (VIF). Elle a écrit plusieurs livres et articles à destination des jeunes vietnamiens ayant un projet d’études à l’étranger. Trang anime aussi un groupe Facebook comptant quelque 7000 abonnés, sur lequel elle donne des conseils et des informations sur les études en France.

 

 

 

thi_minh_trang_ho_400En 2009, je suis partie en France, à l'IUT de Besançon, dans le cadre du programme ADIUT pour y préparer un DUT en "Communication des organisations". Durant mes deux années à Besançon, j'étais la seule étudia

 

nte étrangère de la classe, ce qui m'a obligée à me surpasser pour être au niveau des autres étudiants. Ayant obtenu

 

mon DUT, j'ai postulé au programme d'échange international "DUCIS" (Diplôme Universitaire de Communication Internationale Spécialisée) qui m’a permis de suivre une année de cours à La Haye aux Pays-Bas en tant que boursière ERASMUS. Enfin, en septembre 2012, j'ai réintégré l'Université de Besançon où j’ai obtenu une licence-pro en Communication publique. 

Mes motivations pour aller faire des études en France étaient nombreuses. Mon beau-père est français. J'avais donc eu l'occasion de visiter la France et de perfectionner mon niveau de français. Le système universitaire français m'offrait des formations intéressantes. Sur un plan plus personnel, outre mon attrait pour la France et la culture française, j'étais avide de nouvelles expériences et de découvertes. 

Mes années d’études en France ont changé ma vision du monde et des autres. Elles ont représenté une formidable expérience d'enrichissement culturel, et m’ont permis de développer une confiance en moi et en mon avenir. 

Au cours de mes études en France, j'ai effectué des stages en entreprises qui ont été extrêmement riches d'enseignement. J'avais donc dans mon bagage, outre mes connaissances universitaires, une bonne expérience pratique. A l'occasion d'un premier "retour au pays" durant l'été 2013, j'ai pu faire un stage au service marketing d'un grand complexe hôtelier de ma ville natale, Danang, dans lequel j'ai obtenu par la suite ma première vraie embauche avec un contrat de chargée de vente et de communication. 

Je suis très attachée à la langue française, et au monde de la Francophonie en général. Ceci explique en partie ma participation au programme VIF. J'y suis chargée de communication et mon travail consiste à promouvoir la francophonie et l’enseignement du et en français au niveau universitaire. La durée de ce contrat VIF est limitée à une seule année mais je sais qu'à l'avenir je poursuivrai cette promotion au travers d'activités personnelles. J’essaie de transmettre mon inspiration et ma connaissance aux jeunes vietnamiens à travers mes activités.

Je conseille aux étudiants vietnamiens qui veulent partir en France de bien choisir leur formation avant le départ. Il faut que celle-ci soit en adéquation avec leur projet professionnel. D’ailleurs, je les encourage à faire des stages en entreprises, qui sont très valorisants. La vie associative est aussi très importante car elle apporte des opportunités de rencontres humaines, une bonne aide dans la recherche d'un stage, et plus tard d'un emploi

De retour au pays, ce n’est pas seulement le diplôme qui compte, mais aussi les connaissances et compétences acquises. Je conseille de bien évaluer ce que votre séjour en France vous a apporté de manière générale, à la fois d’un point de vue des compétences académiques mais aussi du développement personnel, pour bien  argumenter votre CV lors d’un entretien.

France Alumni devra constituer un lieu d’échanges d’expériences en permettant des rencontres, et également permettre de faire le lien avec les étudiants vietnamiens qui se destinent à poursuivre leur cursus en France.