s'inscrire / se connecter
Témoignage Hoang Trung Dung

Hoang Trung Dung, vice-directeur de Tasco - entreprise publique spécialisée dans le domaine de construction d'infrastructures de transport: la construction civile et industrielle, le transport, l'irrigation, les infrastructures, le nivellement; installation électrique domestique; fabrication et commerce de matériaux de construction,etc.

Avant de rejoindre Tasco, M. Dung a  travaillé pendant plusieurs années pour des grandes banques d'affaires telles que Maritime Bank, VietA Bank, etc. Titulaire d'une licence de l'Ecole supérieure pour le commerce extérieure et un Diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en Droit international des affaires de l'Université François Rabelais de Tours, M. Dung témoigne de son parcours d'études au sein d'un master délocalisé au Vietnam. 

  • Quel a été votre parcours d’études ? Quelles étaient vos motivations pour faire des études au sein d’un master délocalisé au Vietnam ?

Après avoir suivi une formation délocalisée de l’Université François Rabelais de Tours au Vietnam, j’ai obtenu un DESS (Diplôme d’études supérieures spécialisées) en Droit des affaires internationales.

Ayant voulu approfondir mes connaissances dans le domaine du droit des affaires, j’ai choisi de faire ce master délocalisé en raison de la qualité d’enseignement de l’établissement – un des meilleurs en Europe. De plus, le coût de la formation n’était pas très élevé et j’ai pu continuer à travailler en parallèle.

  • Qu’est-ce que votre formation vous a apporté à la fois professionnellement et personnellement ?

Le master m’a apporté des connaissances en droit international des affaires qui sont très utiles non seulement pour les fonctions que j’ai occupées au sein de la Direction des banques commerciales mais aussi pour mon travail actuel dans un groupe multidisciplinaire.

Grâce à l'environnement professionnel et ouvert de la formation, j’ai rencontré de très bons amis avec qui je garde toujours le contact. . Cette période de ma vie représente un excellent souvenir.

  • Qu’attendez-vous d’une plateforme numérique telle que France Alumni ? Quels sont les principaux services qui vous semblent les plus utiles ?

J’ai toujours voulu participer à des évènements qui mettent en contact des personnes partageant le même amour de la culture française, en leur permettant de garder le contact avec la France et échanger avec la communauté française au Vietnam.

Avec mon travail actuel, je n’ai pas beaucoup d’occasions de parler français et de rencontrer les amis français. J’espère que la plateforme France Alumni va m’aider à rester en contact avec d’autres alumni comme moi. Je souhaite recevoir des informations sur les événements liés à la communauté francophone afin de m’inscrire pour y participer.

  • Quels conseils donneriez-vous aux étudiants vietnamiens ayant un projet d’études dans les masters délocalisés des universités françaises au Vietnam ?

Je recommande vivement ces programmes aux étudiants vietnamiens car ils sont vraiment utiles et très différents des programmes de formations délocalisées au Vietnam des autres pays : les matières enseignées sont très proche de la pratique, les professeurs sont très disponibles pour répondre aux questions des étudiants, etc. Ils vous offriront également l’opportunité de travailler et faire connaissance avec les étudiants étrangers.

  •  Quels liens conservez-vous aujourd’hui avec la France ?

À l'heure actuelle, mon travail consiste à investir dans les hôpitaux publics dans le cadre d’un PPP (Partenariat Public – Privé) et le secteur de la santé. Je crois que je serai amené à me rendre en France régulièrement.

  • Quel message aimeriez-vous adresser à l’ensemble des personnes intéressées de près ou de loin par la France ?

Quand j’étais petit, j'ai toujours aimé la France à travers des images de la Tour Eiffel ou d’autres lieux emblématiques. En grandissant, j’ai appris mes premiers mots français grâce aux histoires racontées par mes grands-parents. Puis j’ai appris le français avec des amis français. Aujourd'hui, le français n’est pas aussi populaire que l'anglais, mais je crois que la France a toujours une place spéciale dans ce monde. Apprenez le français pour avoir accès à une nouvelle culture, visitez la France et vous en tomberez amoureux.