s'inscrire / se connecter
Témoignage Le Nguyen Minh Quang

Le Nguyen Minh Quang est directeur général de l’entreprise Bachy Soletanche Vietnam, une filiale de Soletanche Bachy France, leader mondial dans la géotechnique et des travaux souterrains (chiffre d’affaires de 1,2 milliards d’euros, plus de 9000 collaborateurs de plus de 60 nationalités, déployés dans une centaine de pays).

 

 

unnamed

Dès l’école primaire (Le Quy Don à Ho Chi Minh-Ville), j’étais dans les classes bilingues en français. J’ai eu la chance d’apprendre le français avec les professeurs venant de France. Dans ma famille, mes parents travaillaient pour Michelin dans la région de Binh Phuoc. Pendant mon enfance, ils m’ont parlé de la culture française et m’ont appris des expressions et des proverbes français. Après avoir obtenu le baccalauréat au lycée d’élite Le Hong Phong, j’ai poursuivi mes études supérieures en génie civil à l’Ecole polytechnique de Ho Chi Minh-Ville. J’ai ensuite eu la chance de partir en France pour effectuer un DEA (Diplôme d’Etudes Approfondies) à l’Ecole Centrale de Paris, où j’ai ensuite poursuivi par un doctorat en Mécanique des sols. Ces années d’études en France ont été les plus belles de ma vie. J’en ai profité pour découvrir en profondeur la culture française.

Toutes les connaissances et compétences que j’ai acquises pendant ces années me sont très utiles dans mon travail actuel. De plus, la culture française et l’art de vivre à la française m’ont beaucoup inspiré et m’ont aidé à trouver l’équilibre entre ma vie professionnelle et privée. Je garde toujours le contact avec mes amis en France et mes professeurs à l’Ecole Centrale de Paris. D’ailleurs, la fille de mon professeur à l’Ecole Centrale travaille actuellement dans mon entreprise en France.

Je conseillerais aux étudiants qui veulent aller en France de bien apprendre le français. Je dirais aussi que la réussite passe par la construction de sa propre méthode de travail et par une volonté de donner le meilleur de soi. En France, les efforts personnels, l’autonomie et l’esprit d’initiative sont encouragés, et c’est l’une des leçons les plus précieuses que j’ai pu tirer de mes années en France.

Le retour au Vietnam se prépare. Alors que j’étais encore en France, je me suis par exemple rendu dans des salons de recrutement, et ai pris des contacts avec des entreprises ayant des projets au Vietnam. D’ailleurs, mon premier emploi une fois revenu au Vietnam était chez Bouygues Offshore au Vietnam.

Je conseillerais aux alumni de ne pas compter uniquement sur leur diplôme français, et, tout en étant conscient de sa valeur sur le marché du travail, de ne pas le surestimer. Il faut également parfois accepter des compromis dans un premier temps, et montrer de quoi on est capable en s’impliquant dans son travail.

En tant que chef d’entreprise, je pense que la plateforme France Alumni pourra représenter une véritable plus-value pour les entreprises qui cherchent à recruter des personnes formées à la française. La recherche par domaine d’expertise dans l’annuaire sera forcément très utile.