s'inscrire / se connecter
Témoignage Tran Ngoc Nguyen Trinh

 

Jeune pianiste vietnamienne, TRAN Ngoc Nguyen Trinh est diplômée, avec la mention d’excellence, du conservatoire Tchaïkovski de Moscou.

 

Née à Ho Chi Minh-Ville en 1984, Nguyen Trinh débute le piano à l’âge de sept ans au Conservatoire National. En 1994, elle remporte le 3ème prix du concours national de piano au Vietnam, et en 1997, le 2ème prix du concours international de piano de Salerne (Italie). Après avoir obtenu son baccalauréat en 2002, une bourse lui permet de rejoindre Moscou où elle prépare le concours d’entrée au Conservatoire Piotr Ilitch Tchaïkovski. Elle y est admise dans la classe du professeur Vladimir TROPP dont elle sortira en 2008 avec la plus haute distinction. Aujourd’hui, elle complète sa formation en accompagnement en France, sous la direction de Julien LE PAPE au Conservatoire à Rayonnement Régional de Boulogne-Billancourt.

 

La raison pour laquelle j’ai choisi la France comme destination pour continuer mes études de musique classique est sa richesse culturelle et historique. Alors que l’école russe représente un style brut, direct mais très émotionnel, l’école française est connue par sa subtilité et son expression discrète mais mélodieusement romantique.

Etant imprégnée de l’école russe puis française, ce riche parcours d’étude musicale, acquis auprès d’artistes prestigieux, m’inspire et me motive pour aller plus loin dans la recherche de sonorités harmonieuses, d’une coloration des timbres, et d’une émotion maitrisée, entre intimité et tempérament.

 

Mon domaine d’étude est bien entendu particulier. Une fois par semaine, j’ai des cours individuels avec mes professeurs. Je dois ensuite travailler beaucoup de mon côté. En Russie, j’habitais sur un campus avec les autres étudiants en musique et pouvais m’entrainer chez moi après les cours. En France, j’ai la chance d’être logée au foyer pour étudiant de l’association Etudiants du Mékong (EMK). Je peux y pratiquer le piano de 4 à 6 heures par jour, et sans avoir peur de déranger les voisins !

Je pense que vivre sa passion est évidemment crucial pour un artiste. L’indépendance et l’assiduité sont aussi des qualités importantes pour la réussite professionnelle. Le conseil que je peux donner aux étudiants vietnamiens ayant un projet d’études à l’étranger en général, et en France en particulier, est de se munir des connaissances en culture générale. C’est sans doute ce que les étudiants vietnamiens développent moins par rapport aux étudiants occidentaux.

A l’avenir, je souhaite enseigner le piano et également donner des concerts. J’apprécie beaucoup la fonctionnalité de la plateforme France Alumni qui permet aux entreprises de poster des offres d’emploi spécifiques aux anciens étudiants vietnamiens en France. Dans le futur, j’espère pouvoir assister aux nombreux rencontres culturelles avec les alumni de France au Vietnam.