s'inscrire / se connecter
Alexandre Desplat oscarisé

Le 4 mars, le compositeur français Alexandre Desplat a remporté le deuxième Oscar de sa carrière pour la bande originale de « La forme de l’eau ».

 

Lors de la 90e cérémonie des Oscars, Alexandre Desplat a été récompensé pour la musique de « La forme de l’eau » de Guillermo del Toro.

 

Le dimanche 4 mars, le compositeur français a remporté le deuxième Oscar de sa carrière pour la bande originale de « La forme de l’eau » de Guillermo del Toro. Alexandre Desplat a déjà été oscarisé en 2014 pour la musique de « The Grand Budapest Hotel » de Wes Anderson. Il rejoint ainsi le palmarès des compositeurs Français les plus oscarisés : Michel Legrand et Maurice Jarre sont tous deux lauréat de trois Oscars.

Des influences multiples

Alexandre Desplat est l’auteur de 150 bandes originales marquées par ses nombreuses influences. Né en 1961 d’un père français et d’une mère grecque, il a baigné dès l’enfance dans un tourbillon musical, du jazz à la bossa nova en passant par les titres de la chanteuse égyptienne Oum Kalsoum, dont son père est fan. Dès l’âge de 5 ans, c’est par le piano qu’il découvre la musique, avant de s’essayer à la trompette et à la flûte. Il a ensuite étudié l’analyse musicale au Conservatoire de Paris, auprès de Claude Ballif, puis a achevé son apprentissage en étudiant l’orchestration avec Jack Hayes, à Los Angeles. « J’ai pris beaucoup de temps à me construire et à savoir quel était mon univers, j’avais tellement d’influences qu’il a fallu que je les synthétise », a déclaré le compositeur.

 

Un rayonnement international

Le Français a déjà une belle collection de trophées, des Bafta aux Grammys Awards en passant par trois Césars en 2006, 2011 et 2013 pour « De battre mon cœur s’est arrêté », « The Ghost Writer » et « De rouille et d’os ». Très française jusqu’au début des années 2000, sa carrière s’internationalise lorsque arrivent des propositions d’outre-Atlantique, à commencer par La jeune fille à la perle de Peter Webber en 2003 et Birth de Jonathan Glazer en 2014. Dès lors, les projets d’envergure s’enchaînent avec les plus grands cinéastes comme David Fincher, Kathryn Bigelow ou Luc Besson. Il multiplie également les collaborations avec Stephen Frears, Wes Anderson ou Jacques Audiard.

« Cette nouvelle reconnaissance internationale pour Alexandre Desplat consacre l’œuvre d’un compositeur exceptionnel », a déclaré la présidente du Centre national du cinéma et de l’image animée français (CNC). Ce deuxième Oscar de la meilleure musique originale vient couronner la dimension internationale de la carrière du maestro. La ministre de la Culture Françoise Nyssen s’est réjouie de son succès : « son travail avec les réalisateurs du monde entier contribue au rayonnement de la France ». 

 

 

  

 

Un compositeur cinéphile

Le musicien est aussi évidemment un passionné de cinéma. Cinéphile reconnu, il a été membre du jury du festival de Cannes en 2010 et président de la Mostra de Venise en 2014. À l’occasion de sa présidence vénitienne, il a expliqué la place qu’occupe à ses yeux la musique à l’écran. Pour lui, la musique joue deux rôles primordiaux dans un film : la fonction et la fiction. « La fonction c’est la vitesse, le rythme, la fiction c’est ce qui crée un univers qui n’est pas dans le film mais autour du film. C’est cet équilibre qui m’intéresse. »