s'inscrire / se connecter
France Alumni à la rencontre d’Édith Piaf

Les alumni voient La Vie en Rose

 

Rassembler les membres de France Alumni autour d’une icône du patrimoine français : c’était l’objectif de la soirée Piaf à la BNF le 6 juillet.

 

France Alumni, un réseau social vivant

Ce lundi 6 juillet, les membres de France Alumni étaient plus d’une centaine à participer à la soirée-événement qui s’est déroulée à la Bibliothèque François-Mitterrand.

Au programme : visite de l’exposition consacrée à Edith Piaf suivie d’un cocktail. Les étudiants et alumni du réseau ont pu se rencontrer en chair et en os.

« La France a énormément à nous offrir d’un point de vue culturel » déclare Magia Issa, inscrit en langue française appliquée à la Sorbonne. Cet étudiant malien était enthousiaste : « Cette exposition, et plus généralement le principe d’échange et de valorisation culturelle prôné par le site France Alumni sont un complément fantastique à mon séjour d’études. » En charge du site France Alumni pour Campus France, Frédéric Goux explique l’intérêt d’organiser ce type d’événements pour les étudiants et alumni étrangers : « Il s’agit d’encourager le dialogue culturel dans un esprit fidèle à la tradition intellectuelle française. »

Une môme centenaire

Cette année, la môme Piaf aurait eu cent ans. L’occasion pour la Bibliothèque nationale de France d’organiser une exposition digne de cette voix grâce à qui la musique populaire française se répandit sur les ondes internationales. Depuis son lancement le 14 avril 2015, 18 000 visiteurs ont déjà déambulé parmi les affiches, photographies, extraits de films, lettres de fans et d’amants… proposés au grand public.

L’exposition retrace le parcours atypique de cette chanteuse de rue devenue figure emblématique du music-hall. « La Bibliothèque nationale a bénéficié d’un don important de la part de Danielle Bonel, amie et secrétaire d’Édith Piaf durant 26 ans », explique Bertrand Bonnieux, commissaire de l’exposition. « Parmi les objets exposés, on retrouve beaucoup de documents rares, telle une photographie de sa première représentation musicale à l’âge de 10 ans. Ou encore les cartes postales de son père, des pièces plus modestes mais empreintes d’émotion. L’objet central de l’exposition a été mis en scène d’une façon que l’on a voulue théâtrale : sa petite robe noire suspendue dans les airs ! » Des casques audio distribués à l’entrée guident le visiteur au travers d’histoires, d’anecdotes et bien sûr de chansons.

Piaf, une voix qui porte

L’image d’Édith Piaf est en parfaite adéquation avec l’une des missions de France Alumni : valoriser le patrimoine culturel français auprès d’un public international. De son vivant déjà, la petite chanteuse de cabaret fut une icône sur les scènes du monde entier. « L’hymne à l’amour » ou « La Vie en rose  » incarnent le romantisme à la française. Les chansons dans lesquelles elle magnifie de Paris et les figures gouailleuses de ses rues contribuent à l’aura de la capitale française.

Dans les allées de l’exposition, l’image de la Parisienne typique révèle d’autres facettes qui font écho à l’histoire des étudiants présents : « Edith Piaf est l’image que je me fais de la Parisienne d’après-guerre. Mais j’ai découvert aujourd’hui qu’elle avait des origines italiennes et berbères » explique Andrea Machin, étudiante en management à l’ESSEC et originaire du Venezuela. Carolina Garcia et Diego de Souza, étudiants brésiliens à l’École polytechnique, ont profité de l’exposition pour mieux connaître la star disparue : « On avait vu le film “La Môme”, avec Marion Cotillard, mais là c’est une facette plus intime d’Édith Piaf que l’on découvre ». Au sortir de l’exposition, la voix enrouée de la star résonne dans toutes les têtes. Elle donne aux membres de France Alumni matière à mieux s’imprégner de cette culture française qu’ils s’approprient au fil des jours.