s'inscrire / se connecter

Sites pays et partenaires

Membres :
0 200 500 1000 2000 5000 10000+
Ondrej Svoboda, entrepreneur multiculturel

Il accompagne les entreprises entre Prague et Paris

 

Jeune entrepreneur tchèque, Ondrej Svoboda vit en France depuis 2001. Sa passion : entreprendre pour créer du lien et provoquer des rencontres.

 

Une belle intégration au pays de Descartes

Il a grandi à Prague et est arrivé tout jeune en France. À 16 ans, Ondrej Svoboda vient poursuivre sa scolarité au lycée Carnot de Dijon, établissement qui accueille des élèves tchèques. Une première opportunité d’appréhender et de décrypter les différences culturelles : « ici, au pays de Descartes, on enseigne beaucoup plus qu’en République tchèque comment chercher l’information, l’analyser, la synthétiser. » Interne du lycée, il est accueilli tous les week-ends dans deux familles. Une immersion totale et « une belle intégration » qui lui permet de créer des « liens durables » avec quelques familles de la région.

Dès cette époque, le jeune tchèque aime échanger avec les gens, organiser des événements. L’engagement citoyen est pour lui une évidence. Confronté à un obstacle, il cherche des solutions, les propose, aime les défendre même jusqu’au plus haut niveau. Lorsqu’il apprend qu’il n’est pas éligible aux bourses sur critères sociaux comme les étudiants français, il n’hésite pas car c’est la poursuite de ses études à l’ESC de Grenoble qui est compromise. Il adresse un courrier au cabinet du Premier ministre pour protester contre cette injustice et obtient gain de cause. Aujourd’hui encore, il aime croire que ce n’est peut-être pas un hasard si la réglementation change quelques mois plus tard !

Mettre sa connaissance des deux cultures au service des autres

Alors qu’il sillonne le monde depuis cinq ans comme auditeur interne chez Adecco, Ondrej Svoboda est sollicité pour aider une entreprise tchèque à s’implanter en France. Ne dispose-t-il pas des codes culturels des deux pays ? « En République tchèque, on fait du business comme les Anglais ou les Allemands : on est directs. On a des produits, des tarifs, et on peut donc rentrer rapidement dans la phase de négociations. En France, le relationnel compte beaucoup plus. Il faut d’abord établir le contact, créer une relation de confiance. Cela prend plus de temps. »

Fort de cette expérience de mise en relation, Ondrej Svoboda lance French Commerce en 2014 pour accompagner les entreprises tchèques désireuses de commercer ou de produire en France. Son savoir-faire : aider à la prise de contacts et à l’obtention de rendez-vous, accompagner les démarches et en assurer le suivi. En somme, être créateur de liens et facilitateur d’échanges, un rôle qui va comme un gant à celui qui vit depuis dix ans dans ce pays dont il a dompté les usages.

Trois entreprises, une passion

Parallèlement, il s’investit dans la vie locale de Troyes où il habite désormais. Constatant qu’aucun espace ne permet aux entrepreneurs locaux – dont il fait partie – de se rencontrer, d’avoir un bureau, d’échanger des bonnes pratiques ou tout simplement de partager un peu de convivialité, Ondrej Svoboda a fondé « Le Rucher créatif » avec son épouse et d’autres entrepreneurs. Inaugurée en septembre 2017, la structure compte près de 400 adhérents. Réparti sur trois étages au cœur de Troyes, cet espace de coworking a sa cantine animée par une entreprise d’insertion, et conférences et ateliers y sont organisés, toujours dans le but de créer du lien.

Ouverture sur le monde et esprit d’initiative ont aussi conduit le jeune trentenaire à organiser en 2017 le premier « Start-up Safari ». Le concept, inspiré d’une initiative berlinoise, consiste à ouvrir les portes de l’écosystème parisien des start-ups pendant trois jours. « Dans un salon professionnel, on discute cinq minutes par-ci par-là, et on repart avec une pile de cartes de visite qu’on met dans un tiroir en rentrant chez soi. Dans notre Safari, chaque acteur organise un événement d’une heure et demie dans ses locaux : conférence, atelier, présentation de produit… C’est un vrai temps d’échange et de découverte. » En 2018, 300 personnes ont participé au Safari qui les a emmenées dans plus de 46 lieux parisiens. La troisième édition se tiendra en mars 2019. Alumni entrepreneurs, vous l’avez compris : n’hésitez pas à contacter Ondrej, il n’attend que ça.