Inscription à la newsletter
s'inscrire / se connecter

Sites pays et partenaires

Membres :
0 200 500 1000 2000 5000 10000+
Actualités
Partager sur :
30 avril 2020
Affaires

Les trois actions d'Edenred pour relever le défi COVID-19

Vue 344 fois

Avec 830 000 entreprises clientes dans son réseau, environ 2 millions de commerçants accrédités et présent dans 46 pays, Edenred Brasil est un pionnier dans le secteur de la restauration et des prestations alimentaires. Lors du deuxième COVID-19 Open Channel de la Chambre de Commerce France-Brésil de São Paulo (CCIFB-SP), exclusivement réservé aux membres, qui s'est tenu le 15 avril, Gilles Coccoli, Chief Operating Officer (COO) Americas de la société, a partagé trois pratiques menées par l'entreprise pour relever le défi du Coronavirus.

La première étape a été de placer plus de 90% des salariés de bureau, en home-office à domicile. L'action a été menée avec agilité et efficacité, Edenred pratiquant ce modèle de travail depuis 10 ans. Selon Coccoli, actuellement, environ 98% des employés sont en quarantaine et travaillent avec de bons niveaux d'efficacité. L'exécutif a également souligné l'importance des contacts quotidiens avec les équipes et de la création d'incitations à engager les employés tout au long des semaines de quarantaine.

La deuxième initiative reposait sur le souci de l'entreprise de toucher un public important: les camionneurs. Edenred a développé une application qui montre les restaurants et établissements en activité pendant l'itinéraire emprunté par le chauffeur. L'exécutif a également souligné la préoccupation des restaurants qui souffrent d'une baisse de chiffre d'affaires suite au COVID-19.

La troisième étape signalée par M. Coccoli est le changement que COVID-19 apporte aux organisations. La nécessité signifiait que certains changements qui étaient sur le radar ont été mis en pratique en peu de temps. Nous analysons aujourd'hui la nécessité de faire travailler tous les salariés dans le même espace pour une période donnée. Selon lui, ce qui est peut-être logique, c'est d'avoir un espace pour que les employés se rencontrent plusieurs fois par semaine. Il a également souligné la possible croissance du coworking dans les quartiers et pas seulement dans les grands centres.




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.