Moon et Macron sur la même longueur d'onde pour la dénucléarisation pacifique de la péninsule coréenne

Le président sud-coréen déploie une tournée diplomatique en Europe dans le cadre de ses efforts pour l'instauration de la paix dans la péninsule coréenne. En visite d'Etat en France, Moon Jae-in et son homologue français Emmanuel Macron se sont entendus sur la dénucléarisation de la Corée du Nord de façon complète, vérifiable et irréversible.

Et ils ont décidé de coopérer étroitement pour parvenir à cet objectif pacifique. Lors d'une conférence de presse conjointe organisée à l'issue de leur sommet au palais de l'Elysée cet après-midi, heure locale, les deux leaders ont adopté une déclaration conjointe. Il s’agissait de leur deuxième tête-à-tête suite à leur première rencontre tenue en marge du sommet du G20 en Allemagne l'année dernière. En particulier, Moon a souhaité que la France joue un rôle de pivot dans ce processus de dénucléarisation et de paix durable dans la péninsule, en tant que membre du Conseil de sécurité de l'ONU. A son tour, Macron a salué les efforts de Moon pour débarrasser le pays communiste de ses armes nucléaires à travers une série de rencontres avec le leader nord-coréen Kim Jong-un.

Par ailleurs, les deux hommes se sont accordés pour organiser tous les ans des dialogues stratégiques entre leurs ministres des Affaires étrangères et ceux de la Défense. Ils ont aussi convenu d'institutionnaliser la tenue de consultations économiques de haut niveau. En parallèle, Moon et Macron ont convenu de relever d’un cran le partenariat de coopération Corée-France au 21e siècle. Ils ont ainsi décidé de forger une plus large coopération dans le domaine des sciences et de la technologie, de l’industrie du futur, des startups, tout en s’efforçant de rechercher ensemble les nouveaux moteurs de croissance face à la 4e révolution industrielle. Ils n'ont pas manqué de s'efforcer de lutter contre le changement climatique et de soutenir le système de libre-échange.

Enfin, les deux chefs d'Etat sont tombés d’accord pour promouvoir l'enseignement de la langue coréenne, l'une des options facultatives au baccalauréat français, et d'encourager l'enseignement du français dans le système éducatif au pays du Matin clair.

(Source d'information : Korea Broadcasting System http://world.kbs.co.kr/service/news_view.htm?lang=f&Seq_Code=62151 )

 

Mais aussi