Inscription à la newsletter
s'inscrire / se connecter

Sites pays et partenaires

Membres :
0 200 500 1000 2000 5000 10000+
Actualités
Crédit: © Shutterstock.com
Partager sur :

Tourisme : 2023, une année record pour la France

25 janvier 2024 Revenir en France
Vue 637 fois

Avant 2024 qui sera peut-être une année exceptionnelle, 2023 pourrait bien être une année record pour la France en termes d’attraction touristique ! Atout France publie une note de conjoncture selon laquelle, à la fin novembre, les recettes du tourisme international en France atteignent près de 59 milliards d’euros (+12% par rapport à 2019). L’année 2023 pourrait donc constituer un record avec un total estimé de 63 milliards d’euros de recettes internationales. Cette dynamique serait liée à plusieurs facteurs : la forte croissance des clientèles d’Amérique du Nord, le rebond confirmé des clientèles européennes, l’impact positif de la Coupe du monde rugby et le retour progressif des marchés asiatiques.

C’est au moment où se tenait la deuxième édition du Sommet Destination France, le 12 janvier dernier au château de Chantilly, qu’est parue cette note de conjoncture. Une occasion pour le Président de la République qui présidait cette rencontre de rappeler « le caractère stratégique de l’industrie touristique pour la France », qui a accueilli des millions de voyageurs internationaux en 2023.

 

Le tourisme, secteur stratégique de l’économie française

Le Président de la République Emmanuel Macron a en effet reçu près de 200 chefs d’entreprises et décideurs des plus grands groupes internationaux et français du secteur du tourisme à l’occasion de la deuxième édition du Sommet Destination France. Comme le souligne le site de la Présidence, ce Sommet s’est tenu « à l’aune d’une année exceptionnelle pour le tourisme tricolore et le rayonnement de notre pays », une année qui sera marquée par plusieurs grands moments : les commémorations du débarquement de Normandie, la réouverture de Notre-Dame de Paris, les Jeux olympiques et paralympiques cet été et le Sommet de la Francophonie prévu à l’automne prochain.

Le Sommet a en effet été l’occasion de présenter « les atouts de la France pour les investissements en matière de tourisme et la politique de réarmement économique et d’attractivité ». L’objectif est en effet de maintenir « la première place de la France en matière de destination touristique dans le monde » et de garder sa « première place en matière d’attraction des investissements étrangers en Europe », tout en ayant l’ambition « de devenir la 1ère destination durable au monde ». Car, rappelle le site présidentiel, le secteur du tourisme est un secteur stratégique de l’économie qui totalise près de 2 millions d’emplois sur le territoire (tous types d’empois confondus) et représente environ 7,5% du PIB français.

 

Une dynamique de progression

En attendant 2024, qui pourrait bien être une année exceptionnelle, l’année écoulée s’est montrée tout aussi dynamique. Dans le détail, le solde de la balance des paiements du tourisme a atteint un record de 16,5 milliards d’euros à la fin du mois de novembre. Au total, sur les onze premiers mois de l’année, 58,9 milliards d'euros de recettes internationales ont été enregistrées, soit 9% de plus qu’en 2022 et +3% par rapport à 2019 (année avant crise sanitaire). Des chiffres qui soulignent la progression de la clientèle européenne ainsi que le retour de la clientèle asiatique :

  • pour l’Europe « de proximité » : +37% pour les Belges, +21% pour les Néerlandais, +20% pour les Britanniques ;
  • pour la zone Asie : +36% pour le Japon, +20% pour la Chine.

En ce qui concerne le trafic aérien international, même s’il est en légère baisse, l’Amérique du Nord (Canada et Mexique en particulier) et les destinations venues d’Asie montrent une forte progression par rapport à la fois à 2019 et à 2022. De même, les réservations effectuées pour le mois de décembre confirment cette « dynamique de progression », surtout pour le Japon, le Canada, mais aussi l’Espagne et l’Italie.

Media : https://twitter.com/atout_france/status/1746917664608456705

 

Un secteur clé en matière d’emplois

En matière économique et dans le domaine de l’hébergement-restauration, l’ensemble du secteur du tourisme affiche une hausse de 7% du nombre de créations d’entreprises par rapport à 2022 et de 4% par rapport à 2019.

Avec un total de 38 700 postes créés sur un an, le secteur du tourisme « est redevenu en France le premier recruteur », souligne la note de conjoncture. Plus précisément, au 3e trimestre 2023, la branche hébergement-restauration compte 1,3 millions de salariés privés, soit +1,3% par rapport à 2022 et +12% par rapport à 2019. Ce sont ainsi 15 200 postes qui ont été créés au troisième trimestre 2023, tandis que le salaire moyen a augmenté de 3,5% par rapport à 2022.Ce qui représente en tout 8 milliards d’euros de masse salariale.

 

Liens




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.