Inscription à la newsletter
s'inscrire / se connecter

Sites pays et partenaires

Membres :
0 200 500 1000 2000 5000 10000+
Actualités
Partager sur :

Sommet Choose France : la France reste la plus attractive

09 août 2022 Affaires
Vue 18 fois

La 5e édition du Sommet Choose France confirme la première place de la France en termes d’attractivité pour les investisseurs.Avec comme annonce majeure l’engagement de quatorze entreprises étrangères pour un montant global de 6,7 milliards d’euros et la création de 4000 emplois pérennes.

Depuis quatre ans, le Sommet Choose France, qui s’est déroulé cette année au château de Versailles, est devenu un rendez-vous incontournable dédié à l'attractivité de la France et un lieu de rencontres privilégié entre les investisseurs étrangers, le gouvernement français et les principales entreprises françaises ou internationales. Instauré par le Président Emmanuel Macron, ce Sommet a pour objectif "de présenter et d’expliquer aux grandes entreprises internationales les réformes menées pour favoriser l’activité économique de notre territoire". Il permet également de souligner l’importance des investissements internationaux pour soutenir la croissance, l’innovation et l’emploi partout en France.

 

Un sommet réunissant 180 chefs d’entreprises pour 14 grands projets

Le Sommet Choose France, qui accueillait cette année plus de 180 chefs d’entreprises étrangers, a ainsi donné lieu à des annonces exceptionnelles. Parmi celles-ci, 14 grandes entreprises ont annoncé des investissements en France à hauteur de 6,7 Mds€ et la création de 4000 emplois pérennes. Ces engagements viennent confirmer, selon le Gouvernement, "l’attractivité de notre pays pour accueillir des projets structurants au niveau européen".

Ces projets illustrent des secteurs très variés (santé, automobile, aérospatial, naval, finances, technologies) et soulignent l’attractivité de la France en matière notamment « de nouvelles technologies et de secteurs stratégiques contribuant à la réindustrialisation du territoire ou marquant le potentiel du marché français ». Plus particulièrement et à titre d’exemple, on retiendra :

  • le projet de mega-fab, porté par STMicroelectronics (Suisse) et GlobalFoundries (Etats-Unis) implanté en Isère qui représente plus de 5,7 milliards d’euros d’investissement et la création de 1000 emplois, ce qui constitue "le plus grand investissement industriel des dernières décennies hors nucléaire" ;
  • le projet du groupe Amadeus (Espagne), leader européen dans la gestion technologique des réservations pour le secteur touristique, qui continue son expansion en France en engageant 80 millions d’euros pour la création de 800 emplois, en Île-de-France et dans les Alpes-Maritimes ;

 

D‘autres investissements vont permettre de développer l’emploi d’autres régions françaises :

  • le projet de FedEX (Etats-Unis), acteur clé du secteur de la logistique et du transport qui fait déjà « partie intégrante de l’économie française » et qui projette de créer 1200 emplois nouveaux emplois permanents à Roissy (Val-d’Oise) ;
  • le projet d’Accenture (Irlande) qui prévoit la création de 500 emplois sur un nouveau centre de développement et d’innovation technologique dans le Finistère.

Un sommet pour confirmer l’attractivité de la France

Sur la base de ces annonces concrètes d’investissement, le Gouvernement français rappelle que, pour la troisième année consécutive, la France est le pays le plus attractif d'Europe, selon les derniers résultats du baromètre EY.  Plus de 1200 projets d’investissements d’investisseurs étrangers ont été recensés en 2021, soit une hausse de 24% par rapport à l’année 2020. A titre de comparaison, "les projets n’ont crû que de 2% au Royaume-Uni et ont baissé de 10% en Allemagne, principaux concurrents de l’Hexagone en Europe". La France connait donc une capacité de rebond plus importante que dans le reste de l’Europe avec un niveau record en matière de projets d’investissement quand le nombre de projets dans l’Union est en dessous de son niveau de 2019.

En complément du baromètre EY, le ministère de l’économie fait état d’une étude réalisée pour Business France, l’agence nationale chargée du développement international, auprès d’un panel de décideurs économiques étrangers sur leur perception de l’attractivité de la France. Au total, selon cette enquête, 701 cadres dirigeants d’entreprise d’au moins 200 salariés, d’Allemagne, du Royaume-Uni, de Suisse, des Etats-Unis, du Canada, de la Corée et du Japon, ont été sondés sur la période du 10 au 20 mai dernier. Il en ressort deux points essentiels :

  • pour 69% d’entre eux, l’attractivité de la France s’est améliorée au cours de ces cinq dernières années et 74 % d’entre eux considèrent qu’elle va encore s’améliorer dans les prochaines années ;
  • 46% des investisseurs étrangers qui ont déjà investi en France, l’ont fait en raison de la qualité des services offerts par les pouvoirs publics pour accompagner l’implantation. Cet accompagnement est la "première raison pour laquelle les investisseurs étrangers ont envisagé ou choisi la France".

Et le Gouvernement de conclure que c’est ce dynamisme et cette attractivité qui ont été confirmés au Sommet Choose France.




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.