Inscription à la newsletter
s'inscrire / se connecter

Sites pays et partenaires

Membres :
0 200 500 1000 2000 5000 10000+
Actualités
Crédit: © stevanzz - stock.adobe.com
Partager sur :

Baromètre EY de l'attractivité : la France, à nouveau championne d'Europe !

07 mai 2024 Affaires
Vue 185 fois

Avec 1194 projets d’investissements recensés en 2023, ce qui devrait permettre de créer ou de maintenir près de 40 000 emplois, la France conserve son titre de championne d’Europe de l’attractivité pour la 5e année consécutive. Tel est le constat d’EY (Ernst & Young Global Limited), célèbre cabinet d'audit financier et de conseil, qui publie sa cinquième enquête annuelle, recensant les projets d’investissements étrangers en Europe et analysant la perception de la France chez les décideurs.

Le baromètre de l’attractivité de la France, qui repose à la fois sur une enquête auprès de décideurs internationaux et sur le recensement des projets d’investissements étrangers en France et en Europe, enregistre cette année un certain ralentissement qui « s’explique assez aisément » par les « tensions géopolitiques », notamment le conflit russo-ukrainien, les « tensions inflationnistes » et les « multiples ruptures en cours ». Et pourtant, comme le souligne EY, dans ce « contexte national et international tendu », la France bénéficie cette année encore d’un « triple effet » : des réformes accomplies, du rattrapage des investissements qui ne s’étaient pas réalisés pendant deux décennies et de la situation encore plus complexe des concurrents européens.

 

Championne des investissements industriels et de l’innovation

Suivie en effet par le Royaume-Uni (avec 985 projets) et l’Allemagne (733 projets), la France se trouve être la destination de 21% des investissements étrangers en Europe en 2023, contre 18,7% en 2019. Comme le remarque Business France, l’agence nationale chargée de l’attractivité qui commente ces résultats : la France accueille donc « une part plus importante des investissements directs étrangers qu’en 2019 ».

Dans le détail, la France reste le pays le plus attractif pour les investissements industriels en Europe. Avec 530 projets comptabilisés, elle conserve « une position de leader qu’elle détient depuis plus de 20 ans », selon Business France. Elle occupe également la 1ère place européenne pour le nombre d’usines créées ou étendues et pour le nombre d’emplois générés dans les sites de production. De même, l’hexagone garde son titre de « champion de l’innovation en Europe » avec 123 projets recensés en 2023 dans la R&D. Il est ainsi important de souligner, selon Business France, que la France est la première destination en Europe « pour les investissements étrangers dans l’intelligence artificielle avec 17 projets recensés en 2023 », se situant ainsi devant le Royaume-Uni (12 projets) et l’Allemagne (9 projets).

Sur le plan des implantations, cinq régions françaises, Ile-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes, Grand Est, Hauts de France et Occitanie, figurent dans le top 15 des régions les plus attractives en Europe en nombre de projets d’investissements étrangers. Pour Business France, cette implantation « illustre la capacité des territoires a attirer les investisseurs étrangers et pas uniquement dans les grandes métropoles ».

 

Une confiance accrue

Au-delà des chiffres, l’enquête de perception menée par EY indique que 76% des dirigeants interrogés « se déclarent plus confiants sur la capacité de la France à maintenir ou même accroître son attractivité » (53% en 2023). Selon EY, les investisseurs « interrogés hors de France, ou qui n’y sont pas encore », sont les plus optimistes à l’égard de l’hexagone. Ils soulignent même « le paradoxe particulier d’une France qui doute de l’intérieur et séduit à l’extérieur » !

Pour Business France, cette nette augmentation « témoigne d'un changement notable dans la perception globale de la France en tant que destination d'investissement et de développement économique ». Un point semble ainsi particulièrement positif : les « fondamentaux historiques du pays », c’est à dire les compétences et les infrastructures, constituent « le socle de l’attractivité tricolore aux yeux des dirigeants internationaux ». EY y voit le signe que cette « stabilité paie », puisque « l’environnement juridique et réglementaire n’est plus considéré comme un handicap critique », même si persistent encore des remarques sur la « complexité administrative et normative française ».

 

Dans la perspective du sommet Choose France

Le baromètre EY est ainsi publié à quelques jours du sommet international Choose France, qui se tiendra le 13 mai prochain à Versailles, sommet annuel au cours duquel de nombreux chefs d'entreprises internationaux devraient être présents.

« Choisir la France, c’est miser sur l’audace, l’innovation, l’amour des gestes et du savoir-faire ». Tel est le credo des organisateurs pour qui la France est « une terre d’audace et d’excellence, engagée dans une transformation profonde de son industrie, pour le monde de demain ». C’est ce que devrait prouver ce sommet qui constitue un « lieu de rencontre privilégié entre les investisseurs étrangers et l’exécutif français ». Il permet de valoriser « l’ensemble des territoires et des atouts français auprès des chefs d’entreprises et partenaires étrangers ». Il est par ailleurs, chaque année, l’occasion d’importantes annonces « de construction ou d’extension de projets ». Et donc, d’annonces d’investissements internationaux !

 

Pour en savoir plus : 

Le baromètre EY

Le communiqué de presse de Business France

Le sommet Choose France

 



Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.